La crise ukrainienne bloque les équipes et pilotes russes

Depuis le début de la Crise de Crimée, la situation internationale est tendue autour de l'Ukraine et de la Russie

Depuis le début de la Crise de Crimée, la situation internationale est tendue autour de l'Ukraine et de la Russie.

En bref, le Président ukrainien pro-russe Viktor Ianoukovytch a été destitué fin février, et la Russie considère le nouveau gouvernement comme illégitime. Au mois de mars, elle a envahi un petit territoire du sud de l'Ukraine, la Crimée, puis a annoncé son annexion, laquelle n'est pas reconnue par la communauté internationale. Cette dernière dénonce l'ingérence de la Russie, mais peine à prendre des décisions à cause des intérêts commerciaux et économiques que la plupart des puissances mondiales entretiennent avec le pays de Vladimir Poutine.

Ainsi, le dilemme est le suivant : comment faire pression sur la Russie sans trop la froisser ? En appliquant cette pression sur les hommes d'affaires et sur les entreprises, même celles à but non-lucratif comme les équipes de sport automobile! Ce que dénonce SMP Racing, écurie qui a notamment couru en WTCC et qui est désormais engagée en International GT Open et en United SportsCar Championship : compte bancaires gelés et visas refusés pour les déplacements internationaux mettent en péril l'avenir des acteurs russes du sport automobile.

"SMP Racing considère inacceptable l'intensification des sanctions imposées par l'Union européenne et les USA contre certains hommes d'affaires russes au-delà de tout domaine politique et économique. SMP Racing n'a aucun lien avec les événements ukrainiens et n'a pas d'objectif politique ni économique. À cet égard, l'utilisation du sport par l'Union européenne et par le ministère des affaires étrangères américain comme instrument de chantage politique est surprenante et décevante.

En ce moment, les comptes en banque de l'organisation à but non-lucratif SMP Racing sont gelés. La participation de pilotes russes dans les plus grands championnats européens comme le Championnat du Monde d'Endurance et l'European Le Mans Series, la réalisation de projets internationaux liés au sport automobile, aux campagnes de sécurité routière et plus encore, tout cela risque d'échouer.

Nous demandons l'exception immédiate des organisations à but non-lucratif et de leurs activités de la liste des sanctions infligées à la Russie. Nous rappelons que le droit de s'engager dans le sport est le droit inaliénable de l'être humain comme le déclare la Charte olympique et nous demandons à l'Europe et aux États-Unis d'entendre la voix de la raison en levant les restrictions sur la participation de sportifs russes dans les compétitions internationales."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes SMP Racing
Type d'article Actualités