La F1 pourrait renoncer aux points doublés en 2015

Pour la première fois de l'Histoire, à Abu Dhabi, un Grand Prix F1 offrira le double de points au Top 10

Pour la première fois de l'Histoire, à Abu Dhabi, un Grand Prix F1 offrira le double de points au Top 10.

Doublement créditée sans "raison" particulière (comme l'est Le Mans en endurance, par exemple, en raison de sa longueur et de son prestige), la course finale d'Abu Dhabi maintient le suspense au championnat et assure un final suivi par les fans, estime Ecclestone, empêchant par ailleurs la clôture d'un championnat par un pilote supérieur plusieurs manches avant la fin de saison.

Mais la mesure a été très mal reçue par les fans comme par la majorité du paddock, et s'il était impossible de faire machine arrière en début d'année, la question est posée sur la table pour un maintien de cet artifice l'an prochain.

Après avoir affirmé être à l'origine des interdictions radio pour reproduire de la course purifiée, Bernie Ecclestone a retourné sa veste sur le sujet des points doublés et fait savoir qu'il n'est malgré tout pas non plus satisfait d'une mesure qu'il avait initialement pensée pour plusieurs courses, afin de dédramatiser son impact et apporter un réel piment sportif (et commercial, dans le cadre des négociations avec les circuits comptant double).

"Je voulais que ce soit pour trois courses, afin que les gens puissent penser qu'il était encore possible que quelqu'un d'autre gagne", justifie Ecclestone, qui souhaitait privilégier le suspense. "Mais ils disent tous que je suis dingue, alors on ne l'a pas fait".

Par ailleurs, la philosophie selon laquelle parler de la F1, en bien ou en mal, fait le jeu de la F1, aurait été écorchée par cette mesure très discutable.

Interrogé sur la probabilité de voir les doubles points adoptés en 2015, Ecclestone a répondu : "Je ne sais pas. Probablement pas. On ne peut pas voir si cela a fonctionné, alors ça dépend. Ça semblait juste être la bonne façon de maintenir le championnat ouvert à mes yeux. Sinon, pour les trois ou quatre dernières courses, les gens roulent pour des courses ne comptant pas pour le championnat", a-t-il imagé, mettant en relief le manque d'enjeu en cas de domination d'un team.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités