La famille Bianchi attaque la FIA, la F1 et Marussia en justice

La famille de Jules Bianchi a annoncé officiellement ce jeudi sa décision de lancer une action en justice en Grande-Bretagne suite à l’accident survenu lors du GP du Japon 2014. Le pilote français avait succombé à ses blessures en juillet 2015. 

La famille Bianchi attaque la FIA, la F1 et Marussia en justice
Jules Bianchi, Marussia F1 Team
Jules Bianchi, Marussia F1 Team MR03
La famille de Jules Bianchi dans le paddock,: Tom, Philippe et Christine Bianchi - frère, père et mère
La famille de Jules Bianchi dans le paddock,: Tom, Philippe et Christine Bianchi - frère, père et mère
Philippe Bianchi, le père de Jules Bianchi, avec Will Stevens, Manor F1 Team sur la grille
Des bannières en hommage à Jules Bianchi

Des lettres formelles ont d’ores et déjà été adressées à trois entités distinctes visées par cette action, comme l’annonce le cabinet d’avocats Stewarts Law. Il s’agit de la FIA, de l’écurie Marussia pour laquelle courait Jules Bianchi au moment de son accident, et du Formula One Group, détenteur des droits commerciaux de la Formule 1. 

"La mort de Jules Bianchi était évitable", estime Julian Chamberlayne, représentant de la famille Bianchi au sein du cabinet Stewart Law. "Le panel de la FIA a fait de nombreuses recommandations dans son rapport suite à l’accident, afin d’améliorer la sécurité en Formule 1, mais a échoué dans l’identification des erreurs commises et ayant mené à la mort de Jules."

"C’était surprenant et éprouvant pour la famille Bianchi que, dans les conclusions du panel de la FIA, Jules soit blâmé tout en notant un certain nombres de facteurs circonstanciels. La famille Bianchi est déterminée pour que ce processus légal oblige ceux qui sont impliqués à apporter des réponses et prendre la responsabilité de leurs défaillances."

"C’est important si les pilotes actuels et futurs doivent avoir confiance en le fait que la sécurité en F1 soit une priorité. Si cela avait été le cas à Suzuka, Jules Bianchi serait probablement toujours en vie aujourd’hui et en compétition dans le sport qu’il aime."

Jules Bianchi avait heurté de plein fouet un véhicule de dépannage à Suzuka en 2014, alors que celui-ci dégageait la monoplace accidentée d’Adrian Sutil, dans des conditions climatiques extrêmement délicates. La famille Bianchi a longtemps évalué la possibilité d’engager une procédure, ce qui est le cas aujourd’hui. 

"Nous voulons une justice pour Jules, et nous voulons établir la vérité concernant les décisions qui ont conduit à l’accident de notre fils lors du Grand Prix du Japon 2014", annonce Philippe Bianchi, père de Jules. "En tant que famille, nous avons de nombreuses questions sans réponse et nous avons le sentiment que l’accident de Jules et sa mort auraient été évités si une série d’erreurs n’avaient pas été commise."

La famille Bianchi assiste ce week-end au Grand Prix de Monaco. 

partages
commentaires
Pirelli annonce les pneus pour le GP d'Allemagne
Article précédent

Pirelli annonce les pneus pour le GP d'Allemagne

Article suivant

EL1 - Heurts contre rails, frictions dans le paddock

EL1 - Heurts contre rails, frictions dans le paddock
Charger les commentaires