La famille de Villota envisage une action en justice

Ce mardi, on apprenait que l'ancienne équipe Marussia n'était pas poursuivie dans le cadre de l'accident de sa pilote Maria de Villota, finalement décédée fin 2013 des suites des blessures neurologiques subies lors du choc survenu quinze mois plus tôt.

Un porte-parole de l'organisme britannique de santé et de sécurité qui a mené l'enquête a déclaré qu'il n'était "pas approprié" d'affirmer que de Villota avait percuté la rampe de chargement du camion de l'équipe suite à une erreur de pilotage.

Après publication du dossier complet, la famille de Villota a confirmé qu'elle envisage à présent de prendre "des mesures juridiques appropriées afin de définir la responsabilité civile" de l'accident ; une décision relayée par le quotidien espagnol La Vanguardia.

C'est via un communiqué que la famille a tout d'abord exprimé son sentiment : "L'organisme britannique en charge de l'affaire nous a informés qu'il y avait suffisamment de preuves établies pour engager des poursuites pénales. À ce jour, nous attendons toujours de connaître le contenu exact du rapport et, par conséquent, les résultats précis de leur enquête."

Puis, une fois le rapport étudié, la famille qui comprend le père de Maria, Emilio, ancien pilote de Formule 1, a ajouté : "Nous allons évaluer la possibilité d'introduire un recours légal afin que la responsabilité civile soit définie, car notre objectif, selon la volonté de Maria, est d'éviter qu'un accident comme celui-là se produise à nouveau à cause d'une négligence."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Maria de Villota
Équipes Manor Racing
Type d'article Actualités
Tags action, famille, justice, maria de villota, marussia