La France, premier pays touristique mondial...et sans GP

La France et la Turquie sont les deux pays faisant partie du top 10 des nations les plus touristiques au monde à ne pas recevoir de Grand Prix de Formule 1

La France et la Turquie sont les deux pays faisant partie du top 10 des nations les plus touristiques au monde à ne pas recevoir de Grand Prix de Formule 1.

Si de nombreuses destinations, comme Singapour, Bahreïn ou encore Abu Dhabi ont ouvert leur portes à la F1 dans un passé récent avec la volonté politique nationale de développer le tourisme local, la France -N°1 au palmarès annuel du nombre de visiteurs étrangers- détient aussi la particularité de ne plus accueillir de GP depuis l’édition 2008, en dépit de la présence d’un motoriste et de nombreux pilotes sur la grille.

Avec 83 millions de visiteurs annuels selon les chiffres UNWTO, la France est le pays le plus visité au monde devant les Etats-Unis (67 millions), qui ont fait leur retour au calendrier avec la déjà très populaire manche d’Austin, au Texas.

Troisièmes ex-aequo à recevoir le plus de touristes chaque année avec 57,7 millions de visiteurs, la Chine et l’Espagne ne peuvent certainement pas compter sur le même engouement populaire des fans sur le terrain. Après l’Australie, les tribunes sont désespérément boudées avant le retour en Europe, où les Français se consolent avec le GP de Barcelone, très prisé de nos compatriotes. En cause, les prix des places dans les pays émergeants, trop peu indexés sur la réalité du coût de vie local.

C’est d’ailleurs pour cette raison que le GP de Turquie n’a plus d’édition depuis 2011. Lancé dans la série de développement de circuits "exotiques" conçus par Hermann Tilke, le tracé d’Istanbul a perdu sa place au calendrier en raison du coût que représente la tenue de l’épreuve, qui n’accumulait que trop peu de recettes (pour ne pas dire trop de dettes).

La Turquie demeure la 6ème nation la plus touristique au monde avec 35.7 millions de visiteurs chaque année, et la priorité des responsables du tourisme national s'est donc naturellement tournée vers d’autres enjeux que la F1.

A noter que la Russie, 9ème pays le plus touristique au monde, fait son entrée cette année au calendrier F1 sur le long terme, avec la manche de la ville olympique de Sochi.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités