La gestion des pneus reste délicate en 2014

Depuis le début des essais hivernaux, les nouvelles unités de puissance V6 turbo sont au coeur des discussions

Depuis le début des essais hivernaux, les nouvelles unités de puissance V6 turbo sont au coeur des discussions. Le changement des règles aérodynamiques qui ont engendré des museaux différents ont également suscité beaucoup de commentaires. Mais à trois semaines du début de la saison, le sujet pneumatique semble pour le moment être passé au second plan.

Pourtant, la gestion des gommes devrait de nouveau être un facteur clé en course cette saison, après une année 2013 déjà marquée par la forte dégradation subie par les pneus Pirelli. Le manufacturier unique a revu sa gamme pour cette nouvelle année, proposant des composants plus durs que par le passé, mais leur gestion restera délicate.

"Je pense que cette année va être plus difficile pour la gestion des pneus, même si les gommes sont un peu plus dures", prévient ainsi Valtteri Bottas. "Je pense qu'avec plus de couple, il faut être plus prudent avec la pédale d'accélérateur. Ce sera un peu plus difficile et je pense que la gestion des pneus sera plus critique que l'année dernière."

A Bahreïn la semaine dernière, le pilote finlandais est l'un de ceux qui a effectué le plus long roulage, il a donc pu s'en rendre compte. Son sentiment est d'ailleurs partagé par Nico Hülkenberg.

"Les pneus sont assez difficiles à manier en termes de dégradation", confirme l'Allemand. "C'est facile de partir en tête-à-queue et de les dégrader, donc je pense que ce sera un challenge."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nico Hülkenberg , Valtteri Bottas
Type d'article Actualités