La gestion du carburant changera-t-elle la façon de courir?

En plus des changements liésà la façon d’utiliser la puissance électriqueofferte par l’ERS (qui remplace le KERS de l’an dernier), la F1 version 2014 proposera un défi de consommation de carburant aux pilotes

En plus des changements liés

à la façon d’utiliser la puissance électrique

offerte par l’ERS (qui remplace le KERS de l’an dernier), la F1 version 2014 proposera un défi de consommation de carburant aux pilotes.

Le poids minimal légal des monoplaces a été sensiblement augmenté pour permettre d’intégrer les batteries de stockage d’énergie électrique, et la quantité de carburant embarquée sera amoindrie. Dès lors, sur des tracés très gourmands en carburant comme Melbourne, on pourrait assister à une façon très différente de faire la course.
Mais le rythme pur n’inquiète pas Jenson Button, qui a pu se rassurer lors des essais de Bahreïn et de Jerez.

« J’ai eu des craintes, cet hiver, quant au fait que la course ne serait plus aussi excitante, mais après avoir vu les tests, je pense que nous allons tous tourner plus ou moins au même rythme de course aux moments où l’on poussera et où l’on ne poussera pas », explique le pilote McLaren à Sky Sports. « On verra donc toujours de bonnes manœuvres de dépassement ».

Les pilotes avaient déjà dû s’habituer ces dernières années à penser autrement en course avec

la politique de dégradation contrôlée des pneus en F1

.

« Il est très difficile pour un pilote de course de dire 'Bon, je vais laisser passer ce gars parce qu’il est sur une stratégie différente de la mienne'. On va donc toujours voir de la bonne action en course. Cela pourrait être un peu différent, mais nous sommes là pour nous courir, nous battre et gagner ».

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button
Équipes McLaren
Type d'article Actualités