La Lotus de Maldonado a encaissé 17G sur le vibreur du Raidillon

Le pilote Lotus avait dû abandonner après une perte de puissance dès le début du Grand Prix de Belgique.

Contraint à l’abandon en tout début de Grand Prix à Spa-Francorchamps la semaine dernière, Pastor Maldonado ne peut visiblement s’en prendre qu’à lui-même. 

Au ralenti dans la ligne droite de Kemmel après un problème d’unité de puissance, le Vénézuélien est responsable de sa mésaventure. Un passage trop musclé en haut du Raidillon a provoqué la défaillance du bloc Mercedes, qui s’est coupé après un contact important sur un vibreur. 

Nick Chester, directeur technique de Lotus, a confirmé que le châssis avait pris un choc suffisamment important pour causer un tel souci mécanique. 

"Nous vérifions encore toutes les pièces mais il a fait une grosse excursion [hors-piste] à l’Eau Rouge et il a heurté un vibreur très fort, ce qui a causé un impact de 17G sur le châssis", révèle le Britannique. "Cela semble avoir effectivement coupé la puissance sur la voiture et, même s’il a réussi à retrouver la puissance ensuite, il semble que nous avions des dégâts sur la soupape de commande de l’embrayage."

"Même si nous avons pu réinitialiser les choses quand Pastor est rentré aux stands, nous avons regardé l’étendue des dégâts et nous avons décidé d’abandonner."

Le retrait précoce de la deuxième Lotus a empêché l’écurie d’Enstone de viser des gros points supplémentaires, alors que Romain Grosjean est parvenu à se hisser sur le podium. 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Belgique
Circuit Spa-Francorchamps
Pilotes Pastor Maldonado
Équipes Lotus F1
Type d'article Actualités
Tags abandon, eau rouge, impact, raidillon