La Malaisie était un signal d'alarme pour Mercedes

Le Grand Prix d'Australie avait annoncé une saison de domination de Mercedes en 2015. Sur le tracé de l'Albert Park, la W06 était bien plus rapide que toutes les autres monoplaces, et Rosberg s'était même permis d'annoncer son espoir que Ferrari réduise l'écart pour avoir un peu de compétition.

Son souhait a été exaucé au-delà de ses espérances puisque Sebastian Vettel et la Scuderia ont remporté le Grand Prix de Malaisie. L'heure n'est plus à la plaisanterie chez Mercedes, qui va chercher à éviter que ce scénario ne se répète en Chine.

"C'était peut-être un bon résultat pour le sport, mais pour nous, c'est un signal d'alarme", déclare Toto Wolff sans détour. "C'est quelque chose qu'on ne peut pas se permettre régulièrement, et bien que nous ayons eu deux voitures sur le podium, nous nous sommes intéressés de très près à tous les domaines où nous aurions pu faire mieux".

"La concurrence a élevé son niveau de jeu et nous devons désormais élever le nôtre encore plus haut ; comme nous le disons depuis Melbourne, nous nous attendons à une lutte pour les deux titres toute la saison et nous devons tirer le meilleur de chaque opportunité", ajoute le chef de Mercedes-Benz Motorsport.

Des températures plus basses attendues à Shanghai

La principale faiblesse de Mercedes, en Malaisie, était la gestion des pneus, à cause des fortes chaleurs qui règnent dans ce pays d'Asie du Sud-Est. En Chine, ce souci devrait être moins présent.

"La faiblesse la plus significative a été notre gestion des pneus dans les longs relais", analyse Paddy Lowe, directeur technique. "Des températures de piste exceptionnellement hautes, même pour les critères malaisiens, y ont contribué. Cependant, il est essentiel d'avoir une voiture qui est performante sur tous les circuits dans toutes les conditions, donc il y a du travail à faire de ce côté-là".

"La Chine présente un défi différent. Les températures peuvent varier énormément d'une année sur l'autre, mais sont généralement assez  basses. C'est un bon mélange de virages avec une longue ligne droite, donc il sera intéressant de voir le niveau de performance des différentes voitures sur un autre circuit caractéristique pour cette nouvelle saison", conclut Lowe.

Mercedes se rend en Chine avec plusieurs évolutions et a donc bon espoir de reprendre l'avantage qui était le sien avant le Grand Prix de Malaisie, bien que Ferrari n'ait probablement pas l'intention de se laisser distancer à nouveau.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Circuit Shanghai International Circuit
Pilotes Sebastian Vettel , Toto Wolff
Équipes Mercedes
Type d'article Preview
Tags chine, lowe, mercedes, presentation, shanghai, wolff