La nomination de Todt par l'ONU contestée

La Fédération Européenne des Victimes de la Route (FEVR) a réagi à la nomination du Président de la FIA Jean Todt au poste d'Envoyé Spécial pour la Sécurité Routière au service des Nations Unies.

Il y a quelques jours, Todt avait été nommé pour le rôle par le Secrétaire Général de l'ONU Ban Ki-Moon, afin "d'aider le Secrétaire Général de l'ONU à mobiliser un engagement politique durable pour la sécurité routière."

La FEVR, membre actif en matière de sécurité routière auprès des Nations Unies, offre un soutien aux victimes d'accidents de la route en fournissant "une assistance humaine, pratique et juridique gratuite principalement via les associations membres".

La FEVR "choquée" et "déçue"

Cette semaine, la FEVR a déclaré dans un communiqué être "choquée" et "déçue" d'apprendre la nomination de Jean Todt.

"La FEVR est choquée d'apprendre que le Secrétaire Général de l'ONU a nommé M. Jean Todt, Président de la FIA, Envoyé Spécial des Nations Unies pour la Sécurité Routière. Par cette nomination, nous sommes d'avis qu'un mauvais signal est envoyé au monde, et en particulier aux ONG œuvrant pour des routes plus sûres et pour la justice au service des victimes d'accidents de la route. Cette décision est préjudiciable à la lutte contre la crise mondiale de la sécurité routière."

"Cette annonce est tombée seulement trois jours avant le début de la 3ème Semaine de la Sécurité Routière des Nations Unies qui se consacre à sauver la vie des enfants. Nous avons été extrêmement déçus d'apprendre cette nouvelle. La FEVR a par conséquent proposé une alternative, mais se dissocie formellement de ce rendez-vous."

"M. Todt peut réaliser le meilleur travail possible dans son domaine, à savoir la course automobile, mais il ne représente pas pour les victimes de la route le défenseur idéal, neutre et crédible pour tous les usagers, en particulier les plus vulnérables, à savoir les piétons, les cyclistes et les personnes handicapées."

"La FEVR n'est pas opposée à l'automobile, nous en utilisons également. Nous ne sommes pas non plus contre la course sur circuit fermé."

"Notre mission est en revanche de veiller à ce que les dispositifs de sécurité, si efficaces dans les véhicules vendus en Europe, soient étendues aux voitures exportées dans les pays en voie de développement. Mais nous le répétons, nous sommes contre cette nomination."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags fia, jean todt, sécurité routière