La réduction des coûts, responsabilité de la FIA

Depuis la crise économique de 2008, la réduction des coûts est un sujet majeur en Formule 1

Depuis la crise économique de 2008, la réduction des coûts est un sujet majeur en Formule 1. Cette crise avait provoqué les retraits de Honda, Toyota et BMW à la fin des années 2000. Dans le même temps, Max Mosley, alors président de la FIA, avait tenté d'imposer des budgets limités à 40 millions d'euros. Trois nouvelles équipes s'étaient alors inscrites au Championnat du Monde pour 2010, attirées par la perspective d'une Formule 1 à petit budget. La mesure de Mosley ne s'était néanmoins pas concrétisée.

Depuis, les budgets se réduisent petit à petit, mais restent bien supérieurs à ce qu'espérait Mosley : les petites équipes dépensent une centaine de millions d'euros par an, tandis que les grands équipes se délestent de plusieurs centaines de millions d'euros à chaque saison.

Or, la plupart des équipes sont en difficulté financière : Lotus peine à joindre les deux bouts, Sauber restreint ses dépenses, et chez Caterham, Tony Fernandes commence à se lasser d'investir en vain. Il n'est pas irréaliste d'imaginer plusieurs équipes quitter la Formule 1 à la fin de la saison, et Jean Todt est convaincu qu'il revient à la Fédération Internationale de l'Automobile d'agir.

"Beaucoup d'équipes sont en difficulté, donc il nous faut travailler là-dessus", affirme le président de la FIA. "Parce que certains disent "C'est bon, laissez-nous faire." Mais si nous les laissons faire, à mon avis, nous allons tuer toute discipline de sport automobile, y compris la Formule 1. Nous avons donc une grande responsabilité, et c'est pour cela que nous discutons avec les équipes. Et pour moi, c'est la priorité : la réduction des coûts."

"J'ai le sentiment que c'est de la folie," poursuit le Cantalien. "Nous n'avons pas besoin d'avoir 800 personnes [dans une équipe de F1]. Je pense qu'on peut faire du bon travail avec la moitié ou le tiers de ce nombre. Nous avons donc une responsabilité à ce sujet, avec le détenteur des droits commerciaux. Nous serons plus forts si nous travaillons main dans la main, car nous avons les mêmes intérêts."

Rappelons que des mesures visant à effectivement réduire les coûts seront proposées par la FIA au Conseil Mondial du Sport Automobile en juin, dans le but de les faire entrer en vigueur au mois de janvier prochain.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jean Todt
Équipes Sauber
Type d'article Actualités