La régularité, nouvelle clé de la réussite de Force India

Si les essais privés durant l’intersaison avaient délivré une première note très positive, Force India n’en demandait pas tant pour être à ce point à la fête en ce début de saison

Si les essais privés durant l’intersaison avaient délivré une première note très positive, Force India n’en demandait pas tant pour être à ce point à la fête en ce début de saison.

Avec un podium à Bahreïn et de gros points marqués à chacune des quatre premières courses, l’écurie indienne s’est installée à la troisième place du Championnat du Monde des constructeurs, devant Ferrari et McLaren. L’an passé déjà, les hommes de Silverstone avaient tenu la dragée haute à ceux de Woking durant la première partie de saison, avant de céder par la suite.

Là où Force India s’attendait à se battre contre Lotus et McLaren, Nico Hülkenberg et Sergio Pérez se sont surtout frottés à la Ferrari de Fernando Alonso pour le moment. Une situation qui apporte beaucoup d’enthousiasme dans les rangs de l’écurie de Vijay Mallya.

« Lotus a du mal et ils ne sont pas là où ils veulent être, et McLaren devrait être notre concurrent et ils ont du mal aussi. Je ne suis pas le plus triste à ce sujet, si seulement leurs problèmes pouvaient ne pas être insignifiants ! », sourit Bob Fernley, team principal adjoint. « Ce sera difficile pour nous de concurrencer Red Bull et Mercedes. Ça ne va pas être facile pour nous de continuer à concurrencer Ferrari, mais tant que nous le pourrons, nous le ferons. »

La nouvelle arme de Force India, qui était auparavant son gros point faible, c’est la régularité. Quelles que soient les caractéristiques des premiers circuits du calendrier, la VJM07 a toujours permis à ses pilotes de se battre pour de bons points.

« Si l’on regarde nos résultats par le passé, nous avions tendance à avoir des hauts et des bas, tandis que maintenant nous sommes absolument réguliers sur les différents circuits », rappelle Fernley dans Autosport. « Si l’on regarde Ferrari, ils sont probablement l’opposé de nous : Bahreïn était leur talon d’Achille, et en Chine ils ont fait bien mieux. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Nico Hülkenberg , Sergio Pérez
Équipes McLaren , Mercedes , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités