La Toro Rosso présentée est une version provisoire

C’est le directeur technique de la Scuderia Toro Rosso qui l’affirme, la nouvelle STR10 est plus complexe que ses devancières

C’est le directeur technique de la Scuderia Toro Rosso qui l’affirme, la nouvelle STR10 est plus complexe que ses devancières. James Key admet également que la conception va évoluer et que la monoplace devrait bénéficier de nouveaux ailerons lors des seconds essais de Barcelone, fin février.

"Cet hiver a certainement été plus simple que l’an dernier", a déclaré Key aujourd’hui. "Cette fois, nous n’avons pas eu à gérer le passage du moteur Ferrari au moteur Renault. Cependant, la conception de la voiture est tout à fait différente cette année."

"Nous avons effectué un énorme pas en avant, même s’il est difficile de le constater aujourd’hui car nous présentons une version intermédiaire de la nouvelle voiture," ajoute-t-il. "L’an dernier, il y a eu une période de stabilisation après le changement de bloc moteur. Nous avons ensuite réfléchi afin d’aller plus loin dans la conception et nous avons établi un calendrier. Cet hiver a donc été plus simple à vivre mais nous nous sommes un peu compliqué la vie car la ST10 est bien plus complexe que la STR9."

Un nouveau package aéro dès Barcelone

Le directeur technique de l’écurie de Faenza a évoqué des changements à venir, notamment au sujet du nez de la nouvelle voiture. "Le nez actuel n’est pas la chose la plus belle chose à regarder," concède Key. "Mais cela va plus que probablement changer dès Barcelone. Nous ne sommes donc pas à la recherche de performances de pointe lors des deux premiers tests. Nous allons simplement asseoir les bases et la véritable STR10 apparaîtra fin février."

James Key en dit un peu plus sur les changements programmés : "Beaucoup de choses sont encore en cours et ce sera le cas jusqu’à ce que nous embarquions vers Melbourne. La voiture que nous présentons aujourd’hui est assez conservatrice, avec des ailerons avant et arrière qui vont changer et une sortie de refroidissement assez grande qui n’est probablement pas nécessaire non plus, mais nous voulions pouvoir rouler sans trop de problèmes à Jerez. Nous travaillons très dur actuellement et nous pensons que ce travail portera ses fruits dans les prochaines semaines."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Toro Rosso , Ferrari
Type d'article Actualités