La Turquie voit son amende r?duite de moiti

L'an passé le Grand Prix de Turquie a été condamné à une amende de cinq millions de dollars pour avoir présenté, lors de la cérémonie protocolaire du podium, Mehmet Ali Talat comme le Président de l'état turc chypriote

L'an passé le Grand Prix de Turquie a été condamné à une amende de cinq millions de dollars pour avoir présenté, lors de la cérémonie protocolaire du podium, Mehmet Ali Talat comme le Président de l'état turc chypriote.

Jugeant la sanction trop sévère, les organisateurs de cet événement avaient fait appel de cette condamnation. Mercredi, la fédération turque du sport automobile a annoncé que la FIA acceptait de diviser l'amende par deux.

"Nous avions fait appel afin que la sanction infligée soit réduite et en réponse à notre demande, la FIA a décidé d'annuler la moitié de l'amende" affirme Mumtaz Tahincioglu, membre de la fédération turque.

Les organisateurs de la course d'Istanbul ont déjà versé les 2,5 millions de dollars demandés, par conséquent tout ceci n'est plus qu'un mauvais souvenir pour les personnes concernées.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités