Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
15 jours

Norris donne 6/10 à son début de saison

partages
commentaires
Norris donne 6/10 à son début de saison
Par :
27 avr. 2019 à 07:00

Lando Norris juge son début de saison correct, sans plus, pour ses débuts en Formule 1.

Lando Norris fait en 2019 ses premiers pas dans la catégorie reine du sport automobile après de nombreux titres en formules de promotion et une deuxième place en Formule 2 l'an passé. Le pilote McLaren est actuellement le rookie le mieux positionné au classement général, grâce aux huit points marqués avec la sixième place au Grand Prix de Bahreïn.

Devancé 2-1 par son coéquipier Carlos Sainz en qualifications, Norris s'est classé 12e de la course à Melbourne et a été victime de la perte de contrôle de Daniil Kvyat au départ à Shanghai. 

Lire aussi:

Lorsque Motorsport.com lui demande d'évaluer son début de saison, le Britannique se donne 6/10. Il s'en explique : "Juste quelques erreurs çà et là. 10/10, c'est la perfection. 10, c'est ne pas commettre la moindre erreur, tout faire à la perfection, mais ça n'arrive jamais."

"Bien sûr, la Chine ne s'est pas passée comme prévu en qualifications et en course. Bahreïn, globalement, je me donnerais une très bonne note. Et en Australie, il y avait le potentiel pour marquer des points si j'avais eu plus d'expérience ou fait du meilleur travail. Ce n'est peut-être pas aussi mauvais que ça en a l'air. Il y a juste quelques points çà et là où il était possible de faire du meilleur travail, globalement."

Lando Norris, McLaren MCL34

Norris ne cache pas avoir ressenti un certain trac à l'approche de son premier Grand Prix dans l'élite. "C'était probablement ma principale difficulté pour l'Australie", indique-t-il. "C'était bien mieux pour Bahreïn, j'étais bien plus détendu, je prenais beaucoup plus de plaisir. J'en ai quand même pris en Australie, mais j'étais extrêmement tendu, je pensais à de nombreuses choses, je ne prenais pas autant de plaisir que je le voulais. Cela n'était pas aussi fun que Bahreïn ou la Chine."

La sixième place de l'Anglais à Sakhir, où il était le leader des écuries du milieu de tableau grâce à une course rondement menée, a en tout cas donné un coup de fouet à sa confiance. "Ce n'est pas qu'il fallait que je le fasse ou quoi que ce soit, mais s'il y a une opportunité où c'est possible, alors je dois en tirer le meilleur."

"C'est bien que j'aie eu un bon résultat, pour les gens à l'extérieur j'imagine, mais aussi pour ma propre confiance : grâce à ma performance de Bahreïn, je sais que je peux faire du bon travail. C'est important, mais ça n'aurait pas été la fin du monde si ça n'était pas arrivé", conclut-il.

Propos recueillis par Scott Mitchell

 

Article suivant
Leclerc : Confiance en la Ferrari, méfiance envers Mercedes

Article précédent

Leclerc : Confiance en la Ferrari, méfiance envers Mercedes

Article suivant

Renault pense avoir réglé son problème logiciel

Renault pense avoir réglé son problème logiciel
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lando Norris
Équipes McLaren Boutique
Auteur Benjamin Vinel