Norris : "Il faut essayer de veiller sur les mécaniciens"

partages
commentaires
Norris : "Il faut essayer de veiller sur les mécaniciens"
Par :
21 juil. 2020 à 12:51

Lando Norris souligne les conditions de travail difficiles des mécaniciens en F1 depuis la reprise, en raison du rythme particulièrement élevé auquel les courses s'enchaînent.

Lando Norris a insisté sur la nécessité de protéger au maximum le personnel des écuries de Formule 1, plus particulièrement les ingénieurs et les mécaniciens, qui sont soumis à un rythme extrêmement élevé en raison du calendrier compressé. Dimanche soir, le pilote britannique a été surpris en train de travailler sous sa McLaren, montée sur des tréteaux, alors que l'équipe rangeait le matériel à l'issue du Grand Prix de Hongrie. Il a ensuite lui-même publié une photo de la scène sur les réseaux sociaux.

Lire aussi :

L'anecdote a permis à Norris de rappeler que les pilotes n'étaient pas à plaindre face au calendrier modifié suite à la crise du coronavirus. Il redoute les longues heures de travail répétées de ses mécaniciens et leur apporte un soutien sans faille.

"Pour les pilotes, ce n'est pas si mal, vous savez", insiste-t-il lorsque Motorsport.com l'interroge sur le rythme imposé par le nouveau calendrier. "Dans un sens, nous avons le moins d'heures de travail en venant au circuit pour piloter la voiture, si l'on compare au temps que passent les mécaniciens à construire et à s'occuper de la voiture, ou les ingénieurs. Franchement, j'ai le sentiment d'être suffisamment en forme pour pouvoir courir, je ne suis pas mort après et je n'ai pas l'impression que je vais mettre longtemps à récupérer. Je ne suis pas préoccupé de mon côté."

Pour les mécaniciens, c'est une autre histoire, d'autant qu'en plus du rythme, il faut ajouter la pression constante que génère le respect des mesures sanitaires et des gestes barrière, ce qui complique le travail et en allonge inévitablement la durée.

"Sincèrement c'est plus dur pour les ingénieurs et les mécaniciens, ce sont eux qui passent l'essentiel du temps à travailler au circuit ainsi qu'à voyager", souligne Norris. "Il faut essayer de veiller sur eux et de les maintenir en forme : surtout les mécaniciens qui font les arrêts au stand et tout le reste. Ils ont aussi une grande influence sur les performances. Ce sont eux qui peuvent vous permettre de doubler quelqu'un et de gagner des places grâce aux arrêts au stand. On essaie donc de garder tout le monde dans la meilleure forme possible. Pour moi, ça va, c'est plus une question pour eux et j'essaie de m'occuper d'eux."

Propos recueillis par Luke Smith  

Lando Norris, McLaren, aide ses mécaniciens

Zanardi transféré en centre de rééducation neurologique

Article précédent

Zanardi transféré en centre de rééducation neurologique

Article suivant

Un stratège blessé a aidé Haas à tenter un pari en Hongrie

Un stratège blessé a aidé Haas à tenter un pari en Hongrie
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lando Norris
Équipes McLaren Boutique
Auteur Basile Davoine