L’annulation du GP vécue comme "une gifle" en Allemagne

Forcément déçu de voir le Grand Prix d’Allemagne disparaître du calendrier, Niki Lauda s’est surtout montré fataliste. L’équipe Mercedes, dont il est le Président non-exécutif, ne pourra profiter de son épreuve à domicile cette année.

C’est un coup dur pour l’Allemagne, qui avait déjà vécu une édition compliquée à Hockenheim l’an dernier, avec des tribunes clairsemées durant une grande partie du week-end. La défection du Nürburgring cette saison est venu obscurcir un peu plus le tableau.

"C’est juste triste", regrette Lauda au micro de RTL. "Mercedes a essayé d’apporter son aide, mais cela n’a pas été accepté."

Une gifle dans la figure pour tous les fans de sport automobile en Allemagne.

Christian Danner

Le constructeur allemand était prêt à régler une partie du déficit pour permettre l’organisation du Grand Prix à Hockenheim, mais l’offre a en effet été rejetée. Sur ce point, Lauda est presque soulagé, considérant comme la firme à l’Etoile que ce n’est pas aux concurrents d’assurer la tenue d’un tel évènement.

"Les conditions sont les mêmes partout dans le monde. S’il n’y a pas de promoteur en Allemagne qui peut faire ce que les autres pays font pour mettre en place un Grand Prix, c’est ainsi", rappelle-t-il.

En Allemagne, la nouvelle a été accueillie avec davantage de colère et d’incompréhension. Ainsi l’ancien pilote Christian Danner a évoqué "une gifle dans la figure pour tous les fans de sport automobile en Allemagne""Je trouve très malheureux qu’il n’y ait aucune institution qui peut prévenir cela", a-t-il ajouté.

Outre-Rhin, c’est également un coup dur pour RTL Sport, diffuseur officiel du Grand Prix d’Allemagne, qui perd ainsi l’une de ses plus fortes audiences.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement Grand Prix d'Allemagne
Circuit Hockenheim
Pilotes Christian Danner , Niki Lauda
Type d'article Actualités
Tags allemagne, annulation, calendrier