L’arrivée de Lance Stroll revigorera-t-elle le sport automobile au Canada ?

partages
commentaires
L’arrivée de Lance Stroll revigorera-t-elle le sport automobile au Canada ?
3 nov. 2016 à 15:37

Depuis quelques années, le sport automobile perd un peu de vitesse au Canada, comme dans plusieurs autres pays.

Gilles Villeneuve
Enzo Ferrari et son fils spirituel Gilles Villeneuve partagent une bouteille de Lambrusco après une séance d'essais
Gilles Villeneuve
Jacques Villeneuve, Arrows, Gilles Villeneuve, Ferrari
Jacques Villeneuve
Valtteri Bottas, Lance Stroll, Claire Williams, directrice adjointe Williams
Jacques Villeneuve
Jacques Villeneuve
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06 en tête lors du départ
Hommage

Jeudi matin, l’écurie Williams annonçait le recrutement du jeune québécois Lance Stroll comme coéquipier de Valtteri Bottas pour la saison 2017 de Formule 1.

Bonne nouvelle ! Il faut maintenant espérer que l’arrivée de Lance Stroll, âgé de tout juste 18 ans, donnera un peu de vigueur à notre sport automobile qui en a plutôt besoin. Il faut toutefois préciser que l’histoire de la F1 au pays est constituée d’une suite de périodes d’euphorie et de petites dépressions.

Durant les années 60, quelques Canadiens se sont essayés en F1 en louant des voitures, habituellement à l’occasion du Grand Prix du Canada, mais aucun des George Eaton, Bill Brack et Peter Ryan n’a vraiment fait grande impression.

Le Canada et le Québec ont véritablement découvert le sport automobile et la F1 avec l’arrivée en grande pompe de Gilles Villeneuve chez Ferrari. Auteur de six victoires durant sa carrière et sacré vice-champion en 1979, Gilles a marqué l’imaginaire par ses dépassements à couper le souffle, ses batailles sans merci en piste et son stupéfiant tempérament de battant.

Les Villeneuve, frère et fils

Sa mort tragique, survenue le 8 mai 1982 sur le tracé de Zolder, a éteint la flamme que portaient en eux bien des amateurs. S’en est suivie une période de désintéressement en dépit de la présence de Jacques Villeneuve sénior, le frète de Gilles, aux commandes d’une March au Grand Prix du Canada 1983, et de celle de l’Albertain Allen Berg chez Osella en 1986 où il y disputa neuf Grands Prix dans l’anonymat complet.

Le soleil réapparaît en 1995 avec la victoire de Jacques Villeneuve junior, le fils de Gilles, aux 500 Miles d’Indianapolis et son passage en F1 chez Williams la saison suivante. En 1997, au terme d’une lutte féroce qui l’a opposé à Michael Schumacher, Villeneuve décroche le titre de Champion du monde. Le pays exulte, Villeneuve devient un héro national et le sport auto est de toutes les conversations.

Toutefois, cet enthousiasme perd de la vitesse avec les contre-performances de Jacques chez BAR, puis chez Sauber. S’en suit un autre déclin, un autre passage à vide pour le grand public, même si les vrais amateurs demeurent passionnés.

L’arrivée de Stroll en F1 tombe à pic, car notre épreuve de F1 est dans la tourmente. Puisque les travaux de réfection des installations du circuit Gilles-Villeneuve n’ont pas encore débutés, alors qu’ils devaient être complétés à temps pour la tenue du Grand Prix 2017, notre course a été affligée d’un astérisque par Bernie Ecclestone. Ce non-respect d’une clause a nécessité la rédaction d’un nouveau contrat. Ce dernier doit impérativement être signé par toutes les parties concernées avant le 30 novembre, date à laquelle le Conseil mondial du sport automobile de la FIA doit entériner le calendrier 2017 de la F1.

Dumontier confiant

J’ai confiance qu’au cours des prochains jours cette affaire [les doutes concernant l’avenir du Grand Prix du Canada] seront derrière nous et que nous pourrons commencer à publiciser la course de l’an prochain,” déclare Dumontier rencontré à l’usine Williams jeudi matin par Motorsport.com. “Peut-être que cet événement [l’annonce de la venue de Stroll en F1] sera un facteur déterminant dans le dénouement de cette affaire.”

Dumontier ajoute que l’arrivée de Stroll en 2017 sera un énorme coup de pouce pour le Grand Prix du Canada 2017. “Ce sera gigantesque,” ajoute Dumontier. “Si vous regardez l’histoire de notre Grand Prix, qui célébrera sont 50e anniversaire en 2017, c’est un véritable cadeau. Nous avons eu Gilles [Villeneuve] en 1978, puis Jacques [junior] en 1996, et aujourd’hui, Lance. L’attente des fans est maintenant terminée. Je suis très excité pour eux. Je suis convaincu qu’ils supporteront pleinement Lance durant sa première saison en F1. Il vient tout juste d’avoir 18 ans, alors je crois que cela fera déplacer beaucoup de nouveaux jeunes fans au circuit l’an prochain.”

Prochain article Formule 1
Chronique Massa - Un dernier Grand Prix à domicile "très spécial"

Previous article

Chronique Massa - Un dernier Grand Prix à domicile "très spécial"

Next article

Stroll - J'ai tout gagné, donc je mérite ma place en F1

Stroll - J'ai tout gagné, donc je mérite ma place en F1

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Jacques Villeneuve , Gilles Villeneuve , Lance Stroll
Type d'article Commentaire