Lauda : "Là, il y a de la compétition !"

partages
commentaires
Lauda :
Par : Basile Davoine
26 mars 2017 à 08:18

Pour Niki Lauda, ça ne fait aucun doute : Ferrari avait la voiture la plus rapide à Melbourne, où Sebastian Vettel s'est imposé.

Podium : le vainqueur Sebastian Vettel, Ferrari, le second Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, le troisième Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, devant Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Toto Wolff, directeur exécutif Mercedes AMG F1 avec Niki Lauda, président non exécutif Mercedes
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, devant Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, devant Sebastian Vettel, Ferrari SF70H et Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, devant Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Podium : le vainqueur Sebastian Vettel, Ferrari fête sa victoire au champagne
Le vainqueur Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, devant Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, et Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08

Lewis Hamilton avait dominé le début de week-end et signé la pole position samedi, mais l'histoire a été différente en course. La stratégie a basculé en faveur de la Scuderia, mais le président non exécutif de Mercedes estime que ce n'est pas l'unique explication, et qu'un arrêt au stand plus tardif pour Hamilton n'aurait rien changé à l'issue du Grand Prix.

"Je vais le dire clairement, Ferrari était plus rapide", assure Lauda avec aplomb au micro de Sky Sports. "Ils ont dominé la course du début à la fin. Vettel a pu imposer son rythme et montrer son talent. Faire rentrer Lewis plus tôt ou plus tard n'aurait fait aucune différence." 

"On sait qu'on ne peut pas dépasser ici. Verstappen, on ne pouvait pas le dépasser, quelles que soient les aides aérodynamiques. On ne peut pas dépasser ici, on le sait. L'important, c'est ce qui se passera à Shanghai, puis à Bahreïn. Si la Ferrari est au top lors des deux prochaines courses, je m'inquiéterai. Sinon, je comprendrai."

L'heure n'est donc pas à la préoccupation générale selon l'Autrichien, qui voit même plutôt d'un bon œil l'émergence d'une concurrence qui pourrait être saine pour la Formule 1 dans son ensemble.

"Je pense que c'était très bien", résume-t-il. "On ne pouvait pas dépasser, c'est comme ça, mais les voitures sont plus rapides et Ferrari a gagné, cela crée la sensation pour la F1, même si cela va à mon encontre. Quand je gagne trop, je m'ennuie ! Là, il y a de la compétition !"

Bottas au rendez-vous

Lauda salue également la première solide de Valtteri Bottas, qui a pris la troisième position. Un premier podium qui satisfait le dirigeant.

"Valtteri a fait du très bon travail", estime-t-il. "Troisième, il était très proche de Lewis, il ne pouvait pas faire mieux."

"Le problème, c'est que Nico a décidé du jour au lendemain de prendre sa retraite, et nous nous sommes retrouvés bouche bée ! Il nous fallait un gars expérimenté. Je m'attendais à ce que Bottas soit plus rapide avec une nouvelle voiture et une nouvelle équipe, et il l'a été. Je ne pense pas qu'il ait fait pire que Nico s'il était resté. Mais c'était sa première fois dans la voiture !" 

"Lewis est complètement détendu. Ils s'entendent très bien, l'harmonie est totale et cela va rester comme ça."

Sondage mondial des fans 2017
Prochain article Formule 1
Räikkönen : "Par rapport aux années précédentes, je signe"

Previous article

Räikkönen : "Par rapport aux années précédentes, je signe"

Next article

Marchionne : "Il était temps" pour Ferrari

Marchionne : "Il était temps" pour Ferrari

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Catégorie Course
Lieu Melbourne Grand Prix Circuit
Pilotes Niki Lauda
Équipes Mercedes
Auteur Basile Davoine
Type d'article Réactions