Lauda défend Verstappen : "La pire décision jamais vue"

Si Mercedes a pu célébrer à Austin un quatrième titre mondial des constructeurs, Niki Lauda s'est aussi interrogé sur la pénalité infligée à Max Verstappen après le Grand Prix des États-Unis.

Auteur d'un dépassement sur Kimi Räikkönen dans le dernier tour, Max Verstappen pensait tenir un podium de haute volée sur le Circuit des Amériques. Mais le pilote Red Bull a finalement été pénalisé de cinq secondes, retombant au quatrième rang après avoir appris la nouvelle au moment où il s'apprêtait à suivre Lewis Hamilton et Sebastian Vettel pour le protocole.

Les commissaires ont infligé cette sanction à Verstappen après avoir estimé qu'il avait court-circuité le virage 17 dans sa totalité, en allant complètement au-delà de la ligne blanche, lors de sa manœuvre sur Räikkönen. Une décision qui a provoqué la colère de Red Bull, ainsi que l'incompréhension du principal intéressé, mais pas seulement.

"Cette décision est la pire que j'ai jamais vue", s'est emporté Niki Lauda, président non exécutif de Mercedes. "Il n'a rien fait de mal. Nous sommes des pilotes de course, nous ne sommes pas sur une route normale. C'est ridicule de détruire la discipline avec ce type de décision."

Une réaction très proche de celle de Max Verstappen lui-même, qui a accusé les décisionnaires de "tuer le sport" en agissant de la sorte.

Pour appuyer son point de vue, Niki Lauda a rappelé que toutes les parties prenantes de la F1 s'étaient mises d'accord lors d'une réunion l'année dernière pour permettre au pilote de courir sans être victime d'interférences déraisonnables.

"Nous avons vu les commissaires, qui nous ont dit à quel point ça pouvait aller vite en course. Car c'est toujours indiqué "sous investigation". Nous nous en sommes plaints", explique le triple Champion du monde. "Les commissaires étaient là, [Jean] Todt a posé la question à tout le monde, Charlie [Whiting] était là, nous étions là, et nous étions tous d'accord pour dire qu'à moins que ce soit quelque chose de dangereux, les commissaires ne devraient pas interférer."

"C'est très simple. S'ils pilotent au-delà de la limite et s'accrochent, alors c'est seulement là [que les commissaires] allaient entrer en jeu. C'était au début de l'année dernière."

Lauda : "Nous étions tous d'accord !"

Pour Niki Lauda, la polémique autour de la sanction infligée à Max Verstappen à Austin impliquera obligatoirement le retour du sujet sur la table des discussions. "Nous devons mettre ça à l'ordre du jour pour la prochaine réunion du Groupe Stratégique, et tout recommencer", prévient-il. "Car nous ne pouvons pas faire ça, ça va trop loin. Il n'y avait pas à interférer, c'était un dépassement normal."

Et l'ancien pilote autrichien d'ajouter que, selon lui, les pilotes devraient être autorisés à utiliser toute la surface disponible sur les circuits : "Charlie [Whiting] dit à en permanence qu'il y a des lignes blanches et que l'on ne peut pas piloter au-delà. Pourquoi ne peut-on pas les dépasser si c'est possible ? Construisez un mur si vous voulez. Tant qu'il y a un circuit normal, on peut l'utiliser. Une ligne blanche n'est pas une limite. Nous étions tous d'accord l'année dernière, et maintenant nous avons cette décision. Je pense que c'est complètement erroné."

Propos recueillis par Adam Cooper

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP des États-Unis
Circuit Circuit of the Americas
Pilotes Niki Lauda , Max Verstappen
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités
Tags fia, pénalité