Lauda - "Nico n'avait pas moins de puissance"

Si le président non-exécutif de Mercedes se réjouit de la nouvelle pole position de Lewis Hamilton, il n’en constate pas moins la forme des Ferrari qui, devant leur public, pourraient jouer les trouble fête en course.

Dotées de nouvelles évolutions moteur, les Flèches d’Argent avaient survolé les débats sur le tracé à haute vitesse de Monza, comme on pouvait s’y attendre. Mais, si Lewis Hamilton est demeuré au-dessus du lot depuis le début des hostilités, son équipier Nico Rosberg a eu plus de mal à demeurer dans son sillage.

L'Allemand est revenu à l'ancienne spécification du moteur Mercedes après des soucis techniques rencontrés samedi matin en Essais Libres. Mais s'il estime manquer de puissance avec ce "très vieux moteur", Lauda assure que le mail est ailleurs. 

Au final, le pilote allemand se contente du 4e rang sur la grille, devancé par les deux Ferrari de Sebastian Vettel et Kimi Raikkonen. Une vraie menace pour Mercedes, comme l’explique Lauda.

"Nico n'avait pas moins de puissance, il avait des problèmes de sous-virage, il s'en est plaint et ça a créé une grosse différence comme vous pouvez le voir", assure l’Autrichien.

"Nous sommes surpris des performances de Ferrari, avec une bonne vitesse de pointe, qui prouve leurs améliorations sur le moteur. On voulait toujours amener ce moteur ici, c'était notre stratégie", poursuit Lauda. "Mais ce qui est impressionnant, c'est ce que Ferrari a fait a son moteur depuis le début de la saison".

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Circuit Monza
Pilotes Nico Rosberg , Sebastian Vettel
Type d'article Résumé de qualifications
Tags ferrari, lauda, mercedes, monza