Le cinquième moteur dès 2015 probablement abandonné

Niki Lauda, Président Non-Exécutif de l'équipe Mercedes, affirme que le projet d'un cinquième moteur par voiture employé dès cette saison en F1 devrait être abandonné dans quelques jours. L'idée n'obtiendrait pas, selon lui, l'unanimité dont elle a besoin pour être votée immédiatement.

Depuis 2015, les équipes ne peuvent plus monter que quatre unités de puissance neuves par monoplace, contre cinq jusqu'à l'an dernier. Dès le mois de mars et après les problèmes rencontrés par Renault lors des premières courses, les équipes avaient soutenu l'idée d'employer une unité de puissance supplémentaire afin de pouvoir assurer leur participation lors des séances d'essais libres du vendredi.

Le règlement ne peut pas changer en pleine saison.

Niki Lauda, Mercedes

Les conséquences de cette demande ont été éclaircies depuis, et il apparaît que certaines équipes désiraient en retirer des avantages extra-sportifs, voire financiers, ce qui est très mal vu par leurs concurrents directs.

Une réunion du Groupe Stratégique doit se tenir le 14 mai prochain et Niki Lauda pense que le vote ira en défaveur d'un changement immédiat de règlement.

"Il n'y aura pas de cinquième moteur," déclare Lauda à l'agence de presse autrichienne APA. "Le règlement ne peut pas changer au beau milieu de la saison."

Tous les pilotes devraient par conséquent rester limités à quatre moteurs en 2015, ce qui entraînera vraisemblablement bon nombre de pénalités, surtout du côté de Red Bull et Toro Rosso.

Daniel Ricciardo en sera déjà à son quatrième et dernier moteur ce week-end en Espagne : des pénalités futures semblent donc inéluctables pour le pilote australien.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags f1, groupe stratégique, moteur, niki lauda, red bull, renault, réglement