Le circuit de Valence serait illégal

Le circuit qui accueillera, du 22 au 24 août prochain, le Grand Prix d'Europe dans les rues de Valence enfreindrait plusieurs directives européennes

Le circuit qui accueillera, du 22 au 24 août prochain, le Grand Prix d'Europe dans les rues de Valence enfreindrait plusieurs directives européennes.

David Hammerstein, Raul Romeva et Monica Frassoni, des députés verts européens, ont mentionné des irrégularités dans le projet de construction du circuit.

"En se montrant pressées, il se peut que les autorités valenciennes n'aient pas fait leur devoir concernant la transparence et le niveau sonore," avait déclaré Hammerstein. "La Formule 1 pourrait créer de sérieux problèmes au gouvernement valencien pour ne ne pas avoir été en conformité à la loi européenne."

Stavros Dimas, commissaire européen à l’environnement, aura donc pour mission de mener une enquête sur le circuit de Valence pour ces possibles infractions au règlement.

Le grec se focalisera sur de "possibles violations des normes d’embauches publiques de l’Union Européenne dans les procédures d’appels d’offres" autour du projet.

Dimas constate également que "les cartes stratégiques sonores pour l’agglomération urbaine de Valence" n'ont pas été fournies à la Commission Européenne.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités