Le débat – Ferrari ou Pirelli responsable de la mésaventure de Vettel?

Pirelli? Ferrari? Torts partagés? Qui, selon vous, doit être pointé du doigt au sujet de la délamination du pneu de la Ferrari en fin de course? A vous la parole!

La délamination du pneu de Sebastian Vettel, dans le 41ème des 43 tours de course du Grand Prix de Belgique, aurait sans doute été considérée comme la résultante d'une stratégie douteuse de la part de Ferrari -qui espérait contre toute vraisemblance rallier l'arrivée du Grand Prix après avoir fait subir 30 tours du long tracé de Spa-Francorchamps au mélange Pirelli P Zero Medium-, s'il n'y avait pas eu un incident notable en EL2 sur la monoplace de Nico Rosberg.

 

Si la déflagration du pneu de l'Allemand n'a pas de cause encore certaine selon Mercedes, qui peine à désigner ce qui a pu créer une entaille, les conclusions de Pirelli sont que l'incident s'est produit en raison d'un facteur externe à la construction des enveloppes. Pourtant, nombreux sont ceux qui se sont hâtés de pointer du doigt Pirelli au moment de la notable fin de course de Sebastian Vettel, qui tentait de rallier l'arrivée sur le podium avec des pneus usés jusqu'à la corde.

 

Et vous? Partagez-vous l'avis de Jacques Villeneuve, prompt à réagir contre Pirelli à la télévision; ou estimez-vous, comme certains d'entre nous, que Ferrari s'est montré présomptueux en étant le seul team à ne tenter qu'un unique arrêt sur le circuit délivrant certaines des plus grandes charges latérales de la saison sur les pneus?

Dites-le nous sur notre débat lancé sur notre page Facebook, et abonnez-vous à celle-ci si ce n'st pas déjà fait!

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Belgique
Sous-évènement Après-course
Circuit Spa-Francorchamps
Pilotes Nico Rosberg , Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités
Tags belgique, débat, pirelli, pneu, polémique