Le départ, "seule joie du weekend" pour Fernando Alonso

Alonso renouvelle sa confiance à son team en dépit d'un weekend ayant fait figure de chemin de croix

McLaren a une nouvelle fois plus profité des aléas des équipes adverses que de ses progrès directs pour achever le Grand Prix de Belgique en 13ème et 14ème position.

Auteur d'un bon départ, Alonso a cependant vite accusé le coup en termes de rythme et n'aurait pu finir devant Hülkenberg, Maldonado, Ricciardo et Sainz à la régulière. Pas plus que Button, qui a rencontré dès le début de la course de grandes difficultés à se maintenir au contact du reste du peloton.

 

 

McLaren n'a dépassé que Manor

A l'arrivée, seules les Manor de Will Stevens et Roberto Mehri sont derrière les machines de Woking, et les 105 places de pénalités cumulées ce weekend par le team, après l'utilisation d'un total de quatre moteurs, laisse deviner le pan de montagne abrupt qui se présente devant McLaren-Honda en seconde moitié de saison.

"Ce fut un weekend difficile, nous n'étions pas compétitifs', tranche Fernando Alonso avec dépit. "Nous avons pris un bon départ de la 20e à la 13e place, et ce fut notre seule joie de la course! Ensuite, nous avons eu notre rythme normal".

Alonso assure cependant que des jours plus heureux attendent le team après ce qui s'annonce encore comme un pénible weekend à Monza. "Nous arrivons vers de meilleures courses et nous devons maximiser nos résultats. Je suis engagé envers McLaren Honda".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Belgique
Sous-évènement Course
Circuit Spa-Francorchamps
Pilotes Jenson Button , Fernando Alonso
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags alonso, button, honda, mclare, power unit, spa