Le DRS pourrait être banni dans l'Eau Rouge

La FIA réfléchit actuellement à la possibilité de bannir l'utilisation de l'aileron arrière ajustable dans le Raidillon de l'Eau Rouge

La FIA réfléchit actuellement à la possibilité de bannir l'utilisation de l'aileron arrière ajustable dans le Raidillon de l'Eau Rouge.

A l'image de ce qui avait déjà été imposé à Monaco dans le secteur du tunnel, le DRS pourrait ainsi être désactivé tout au long du week-end du Grand Prix de Belgique dans la zone du Raidillon, comme le révèle Autosport.

Le plus beau virage du championnat est aussi un lieu à haut risque et les monoplaces s'y engouffrent à plus de 270 km/h. Si un pilote s'y présentait avec son aileron arrière entièrement ouvert, sa sécurité serait alors mise à mal.

L'Association des Pilotes de Grand Prix, le GPDA, a déjà manifesté quelques craintes en ce sens et des discussions ont eu lieu. Rappelons qu'à l'exception de la course, où une zone d'activation est clairement définie, le DRS peut être utilisé à loisir dans tous les endroits du circuit durant un week-end de Grand Prix.

Interrogé sur la question, Vitantonio Luizzi ne s'est pas montré inquiet et estime que la situation n'est pas comparable à celle de Monaco.

"Dans l'Eau Rouge, c'est différent. C'est à l'air libre, il n'y a pas de toit, pas de pylônes, donc il peut y avoir un accident de course comme à n'importe quel autre endroit. C'est une décision plus facile à prendre pour la FIA, car à Monaco c'était un peu plus risqué. Mais je la prendrai comme elle vient, j'aime les défis," a souligné l'Italien.

Par ailleurs, la FIA a également précisé que la zone d’activation du DRS pour la course à Spa-Francorchamps s'étendra de la sortie du Raidillon jusqu’à la chicane des Combes.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités