Le Grand Prix d'Autriche peine à vendre ses billets

Après avoir effectué son grand retour l'an dernier, le Grand Prix d'Autriche semble déjà subir la tendance générale européenne. Si l'édition 2014 avait rencontré un beau succès auprès du public, les ventes de tickets pour la course de 2015 sont apparemment très difficiles.

"Nous peinons vraiment par rapport à l'an passé," révèle Helmut Marko, le conseiller de Red Bull à qui appartient le circuit. "Nous faisons beaucoup d'efforts, encore dernièrement lors d'un événement promotionnel à Vienne, mais rien n'y fait. Nous sommes victimes du même phénomène que rencontrent bien d'autres organisateurs."

Les V6 hybrides ne sont pas adaptés à la F1 et sont bien trop complexes.

Helmut Marko

Après onze ans d'absence, le Red Bull Ring accueille de nouveau la Formule 1, mais pas au meilleur moment selon Marko.

"Le manque de bruit des moteurs V6 n'explique pas tout, je pense que les voitures sont bien trop faciles à piloter. Les spectateurs le voient car il y a moins d'écart entre les meilleurs et les moins bons pilotes."

"Il faut aussi davantage de liberté pour les ingénieurs : si notre voiture était peinte en rouge, elle serait difficile à différencier de la Ferrari. Pour moi, ces blocs V6 hybrides ne sont pas adaptés à la F1 et ils sont bien trop complexes."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags autriche, f1, marko, popularité, public, red bull, red bull ring, spectateurs, tickets, vente