Le Groupe Stratégique vote contre un délai pour Renault

En dépit du discours de façade faisant état d’optimisme et d’apprentissage, Renault Sport F1 manque désormais cruellement de temps

En dépit du discours de façade faisant état d’optimisme et d’apprentissage, Renault Sport F1 manque désormais cruellement de temps. Les 8 autos clientes de la firme au losange en sont encore à tenter de valider une unité de puissance manquant cruellement de fiabilité pour espérer franchir la ligne d’arrivée à Melbourne.

La règlementation technique 2014 fait état d’un gel obligatoire du développement moteur. Mais si Mercedes-Benz et Ferrari ne sollicitent pas de délai supplémentaire, le cas Renault se retrouve sur la table de discussions du Groupe Stratégique, en vue d’une possible rallonge de temps.

Renault a bel et bien homologué une version définitive de son bloc au moment de la date butoir d’aujourd’hui (à midi), mais Red Bull, Lotus, Toro Rosso et Caterham sont encore bien loin de pouvoir se rendre sur la première manche de la saison en toute sérénité, comme l’ont encore prouvé les deux journées tronquées de Lotus hier et aujourd’hui, ou encore le nouvel incendie sur la Caterham il y a quelques minutes.

C’est pour cette raison que les équipes clientes ont elles-mêmes ainsi proposé une discussion au sujet des conditions du gel des moteurs 2014. Une proposition rejetée à une voix seulement par le Groupe Stratégique aujourd’hui, en tout début d’après-midi à Bahreïn.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Toro Rosso , Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités