Le Hungaroring, un classique de la Formule 1 ?

Lorsque l’on parle des classiques du Championnat du Monde de Formule 1, on pense en premier lieu à des circuits comme Monza, Monaco, Silverstone, Spa-Francorchamps ou bien encore le Nürburgring

Lorsque l’on parle des classiques du Championnat du Monde de Formule 1, on pense en premier lieu à des circuits comme Monza, Monaco, Silverstone, Spa-Francorchamps ou bien encore le Nürburgring. Mais, sans que l’on s’en aperçoive vraiment, le Hungaroring, qui accueille cette année son vingt-neuvième Grand Prix, est lui aussi devenu l’un des habituels rendez-vous de la catégorie reine du sport automobile.

Pourtant, lorsqu’elle arrive au calendrier mondial en 1986, la Hongrie est un pays du bloc de l’Est, un état satellite de la Russie communiste. Beaucoup pensaient alors que la Formule 1 ne perdurerait pas sur place. Mais bien au contraire, elle y est depuis retournée tous les ans sans interruption, si bien que l’année prochaine marquera déjà la trentième édition de ce Grand Prix toujours couru sur le Hungaroring, dans la banlieue de Budapest.

Cela en fait l’un des dix circuits ayant accueillis le plus de courses de Formule 1 devant d’autres pistes dont les noms sont pourtant plus évocateurs comme Imola, Suzuka et Watkins Glen, ces dernières ayant respectivement été les théâtres de vingt-sept, vingt-cinq et vingt Grand Prix. Reste que les courses historiques citées en introduction sont encore loin devant, Monza occupant la tête avec soixante-trois courses depuis 1950, année de création du Championnat du Monde de Formule 1.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités