Le manque de fiabilité cloue Sauber au pilori

Nouveau résultat blanc pour l'équipe Sauber, dont le compteur reste désespérément bloqué à zéro

Nouveau résultat blanc pour l'équipe Sauber, dont le compteur reste désespérément bloqué à zéro. Dans la spirale de sa plus mauvaise saison depuis sa création en 1993, l'équipe espérait beaucoup de la course à Singapour, mais les ennuis l'ont de nouveau rattrapée.

"Ce fut une course très décevante", déclare Monisha Kalterborn, team principal de l'équipe. "Esteban Gutiérrez était particulièrement en bonne position, mais il a été forcé de se retirer de la course une fois de plus en raison d'un problème avec l'unité de puissance. Comme la voiture d'Adrian Sutil avait une fuite d'eau, l'équipe a décidé de le retirer de la course afin de ne pas risquer une panne de moteur. Nous devons maintenant analyser la raison de ces problèmes".

Même constat auprès de Gianpaolo Dall'Ara, l'ingénieur en chef de l'équipe, qui estime que l'équipe a tenté des stratégies différentes afin de marquer les premiers points de la saison.

"La course en elle-même suivait plus ou moins le chemin de ce que nous attendions", explique-t-il. "Esteban Gutiérrez était sur ​​une stratégie à deux arrêts, mais sa course s'est terminée trop tôt pour savoir si ça aurait marché. Adrian Sutil était sur ​​une stratégie à trois arrêts, et je pense que nous avons profité de la situation dans la phase de Safety Car pour améliorer sa position en course, mais il a dû arrêter".

"Ce fut l'une des courses où nous avons essayé de couvrir toutes les possibilités, et dans ce sens, tout allait selon nos plans. Dans le passé, nous avons vu que juste le fait d'avoir une voiture à l'arrivée peut être récompensé, mais dans ce cas, nous avons échoué, en raison des problèmes de fiabilité".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Adrian Sutil , Esteban Gutiérrez
Équipes Sauber
Type d'article Actualités