Le "non" du Groupe Stratégique à Marussia expliqué

Ces dernières heures, le Groupe Stratégique avaitrejeté la proposition de Marussia, qui désirait être présente sur la grille de départ en 2015 avec ses monoplaces de l'an dernier

Ces dernières heures, le Groupe Stratégique avait

rejeté la proposition de Marussia

, qui désirait être présente sur la grille de départ en 2015 avec ses monoplaces de l'an dernier.

C'est en tant que "meilleure des autres" que l'écurie Force India fait cette saison partie intégrante du Groupe Stratégique, également composé de Ferrari, McLaren, Mercedes, Red Bull et Williams qui en sont des membres permanents.

Rob Fernley, Team Principal adjoint de Force India, explique aujourd'hui pourquoi la proposition de Marussia a été rejetée. Le plan de l'équipe manquait visiblement de substance et le Groupe Stratégique a constaté des problèmes de conformité, selon le dirigeant.

Que cela signifie-t-il au juste ? Premièrement, le courrier provenait du Directeur Sportif de l'écurie Marussia, Graeme Lowdon, et non de l'administrateur judiciaire actuellement en charge du dossier. Ensuite, cette lettre ne contenait apparemment que très peu d'informations sur les futurs plans de l'équipe : pas de nouveau propriétaire, pas de signature avec un investisseur potentiel, pas de plan structurel pour les mois à venir et aucune intention de préparer une voiture pour la saison 2015, au contraire.

C'est pourquoi le Groupe Stratégique s'est rapidement montré défavorable, constatant qu'il n'existe en vérité aucune chance que Marussia puisse représenter une entité crédible tout au long du Championnat du Monde 2015. L'unanimité est requise au sein du vote et Fernley confirme que Force India a dit "non", en tant que premier votant.

"Étant donné le manque d'information, des garanties incertaines et la nature spéculative de l'application concrète, la décision a été prise de concentrer nos efforts sur le fait d'assurer la participation continue des équipes indépendantes restantes en Formule 1", détaille Fernley.

Pour information, les personnes présentes lors de cette réunion étaient : Bernie Ecclestone (FOM, représentant 6 voix), Jean Todt (FIA, représentant 6 voix), Toto Wolff et Niki Lauda (Mercedes), Ron Dennis et Eric Boullier (McLaren), Sergio Marchionne et Maurizio Arrivabene (Ferrari), Christian Horner (Red Bull), Claire Williams (Williams) et Robert Fernley (Force India).

Voilà qui met donc fin aux derniers espoirs de Marussia qui, au vu des dernières informations communiquées, ne semblait plus avoir de réelle chance de retrouver le paddock F1 à l'aube de la saison 2015.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Niki Lauda , Toto Wolff , Jean Todt , Bernie Ecclestone
Équipes McLaren , Mercedes , Williams , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités