Le pari des intermédiaires n'a pas fonctionné pour Caterham

Il sera le leader des petites équipes sur la grille de départ demain

Il sera le leader des petites équipes sur la grille de départ demain. 18e chrono des qualifications, Kamui Kobayashi a tout tenté pour profiter de la pluie et tirer son épingle du jeu à Shanghai, mais le Japonais n'a pas pu faire de miracle.

Pour tenter le tout pour le tout, Caterham a fait le choix de chausser des pneus intermédiaires lors de la Q1, alors que la piste était très détrempée. Un pari audacieux mais qui aurait presque pu s'avérer payant. Kobayashi a finalement échoué à 3 dixièmes de Gutiérrez, mais à près d'une seconde d'un passage en Q2.

"Il pleuvait avant le début des qualifications mais les conditions de piste donnaient le choix entre les intermédiaires les pneus pluie, donc nous avons choisi les intermédiaires pour nous donner la meilleure chance de réaliser une surprise en Q1", raconte le Japonais. "C'était très difficile avec les intermédiaires mais les temps étaient proches de ceux avec les pneus pluie sur le premier relais donc nous avons continué avec ce choix pour le second run."

"Les conditions s'amélioraient légèrement, mais pas suffisamment pour nous pour tirer un avantage des pneus intermédiaires, donc terminer 18e devant Bianchi et à seulement trois dixièmes de Gutiérrez est probablement le meilleur que nous pouvions faire aujourd'hui."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kamui Kobayashi
Type d'article Actualités