Le Qatar proche d'un accord pour un Grand Prix

partages
Le Qatar proche d'un accord pour un Grand Prix
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
Traduit par: Benjamin Vinel
1 juil. 2015 à 10:30

Assemblée Générale annuelle de la FIA au Qatar
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Départ du Grand Prix du Qatar

C'est au mois de février que le Qatar a fait part de son projet d'organiser un Grand Prix de Formule 1, bien que seuls des détails assez vagues aient alors été donnés. Cependant, le Qatar serait intéressé par le rachat des parts de CVC Capital Partners, actionnaire principal de la Formule 1.

"Récemment, nous étions très proches de signer un accord pour tenir une course de F1," affirme Nassr bin Khalifa Al Attiyah, président de la Fédération du Qatar, selon Doha Stadium Plus. "Le projet entier est prêt."

"Mais certaines choses n'ont pas fonctionné et nous devons nous montrer un petit peu plus patients. Tout ce dont nous avons besoin, c'est de quelques réunions de plus avec Bernie Ecclestone. Nous avons besoin d'un peu plus de temps, mais nous avons la solution."

Lire aussi - Le Qatar et le propriétaire des Miami Dolphins candidats au rachat de la F1

Le circuit de Losail, qui reçoit le MotoGP depuis 2004, est actuellement accrédité par la FIA pour des essais privés uniquement en F1, mais pourrait être promu pour accueillir des Grands Prix. Cependant, un nouveau circuit urbain fait partie des options étudiées.

"Soit nous pouvons utiliser le circuit existant, ou nous construirons de nouvelles infrastructures dans la ville de Losail," a ajouté bin Khalifa Al Attiyah. "Nous avons beaucoup de projets à venir et nous sommes prêts pour tout. Nous voulons construire une forte culture des sports mécaniques dans la région."

"J'espère que le Qatar va devenir la plaque tournante de ces sports au Moyen-Orient. Nous recevons le MotoGP depuis 2004 ainsi que le World Superbike. Cette année, nous aurons aussi une manche du WTCC à Losail."

Le Qatar a récemment prolongé son accord avec le MotoGP pour dix années de plus. Cependant, le principal obstacle à ce Grand Prix pourrait être l'accord d'Ecclestone avec les organisateurs du Grand Prix de Bahreïn, qui disposent d'un veto pour toute nouvelle course au Moyen-Orient.

Prochain article Formule 1
Pourquoi ce sont les règles et non les F1 qui déterminent le spectacle

Previous article

Pourquoi ce sont les règles et non les F1 qui déterminent le spectacle

Next article

"Bluff" dans les stands - La FIA va avertir les équipes

"Bluff" dans les stands - La FIA va avertir les équipes

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités