Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
27 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
76 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
89 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
111 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
132 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
146 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
160 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
188 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
195 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
209 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
216 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
245 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
252 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
265 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
279 jours

Leclerc : "J’aurais aimé m’arrêter avant de me faire doubler"

partages
commentaires
Leclerc : "J’aurais aimé m’arrêter avant de me faire doubler"
Par :
28 avr. 2019 à 15:07

Avec prudence et réalisme, Charles Leclerc juge qu'il n'y avait sans doute pas beaucoup mieux à espérer d'une course compromise dès les qualifications, même s'il aurait aimé s'arrêter au stand en étant encore en tête.

Parti huitième, Charles Leclerc disposait des pneus idéaux pour débuter la course sur un tracé aux températures les plus chaudes du week-end. À tel point qu'une fois les voitures moins rapides passées et les pneus tendres de ses adversaires en baisse de rythme, il a fondu sur le top 3 et menacé son équipier. 

Mais par la suite, en l'absence d'élément perturbateur de la course, les choses se sont inversées. Rattrapé puis dépassé par des Mercedes et un Sebastian Vettel dont le rythme en gommes mediums était bien supérieur au sien, le Monégasque a été arrêté le plus tard possible, la Scuderia craignant pour la tenue des gommes tendres. Ressorti derrière Pierre Gasly, qu'il n'a pu doubler qu'après plus d'un tour, il n'a ensuite pas eu le rythme escompté pour se rapprocher. Finalement, Ferrari lui a monté des tendres neufs lors d'un dernier arrêt afin d'aller chercher le meilleur tour et le point qui va avec, ce qu'il a réussi.

"J’étais un peu seul au monde pendant toute la course, après je me suis fait passer...", a-t-il commencé au micro de Canal+. "J’aurais aimé m’arrêter avant de me faire doubler, j’ai pas regardé mais je pense qu’il y a encore une raison derrière ça. On a perdu pas mal de temps avec le trafic des deux Mercedes qui sont passées." 

Lire aussi:

"Mais c’est comme ça, je ne pense pas qu’il y avait beaucoup mieux à faire aujourd’hui en tout cas. Dans la voiture je n’étais pas très content, je pense qu’au départ je pouvais être plus agressif, je ne l’ai pas été assez, mais j’apprendrai de ça. Le gros problème ça reste hier, mais je reviendra plus fort pour la prochaine."

Quant au fait que Mercedes et ses pilotes ont signé un quatrième doublé en quatre courses, Leclerc déclare : "Je pense que même si ça fait quatre week-ends que l’on dit ça, ce n’est pas aussi mauvais que ça en a l’air. En termes de performance en qualifs on est plus proches, mais par contre en course j’ai l’impression qu’on est quand même assez loin. Quand ils ont commencé à aligner les tours en fin de course, avec des pneus usés, ça me paraissait très rapide. Il faut qu’on regarde bien."

 

Article suivant
Impuissant à Bakou, Vettel attend une réaction à Barcelone

Article précédent

Impuissant à Bakou, Vettel attend une réaction à Barcelone

Article suivant

Ricciardo sanctionné pour l'accrochage avec Kvyat

Ricciardo sanctionné pour l'accrochage avec Kvyat
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Azerbaïdjan
Catégorie Course
Pilotes Charles Leclerc
Équipes Ferrari Races Boutique
Auteur Fabien Gaillard