Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
25 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
74 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
87 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
109 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
130 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
144 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
158 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
186 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
193 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
207 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
214 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
242 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
249 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
263 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
277 jours

Leclerc : Des écuries tentent de "déstabiliser" Ferrari

partages
commentaires
Leclerc : Des écuries tentent de "déstabiliser" Ferrari
Par :
24 oct. 2019 à 19:52

Charles Leclerc estime que des écuries rivales de Ferrari tentent de déstabiliser la Scuderia en évoquant les soupçons autour de la légalité de son moteur.

Disposant d'une unité de puissance désormais considérée comme la référence du plateau, Ferrari fait également l'objet de suspicions de la part de la concurrence depuis quelques semaines. Face à la percée de la Scuderia en matière de performance depuis la fin de l'été, certains ont demandé des clarifications à la FIA quant au recours à certaines techniques, comme le révélait Motorsport.com la semaine dernière. L'utilisation d'huile au niveau du refroidisseur d'air pour provoquer un surplus de puissance est évoquée, tout comme la légalité du système de récupération d'énergie, mais à ce jour aucune réclamation n'a officiellement été déposée par une écurie rivale.

Lire aussi :

Cette situation permet d'ailleurs à Ferrari d'afficher une certaine sérénité en arrivant à Mexico, où l'Autódromo Hermanos Rodríguez pourrait être un terrain de jeu idéal pour la SF90. Quant à Charles Leclerc, il estime que l'affaire est avant tout une tentative de déstabilisation. "Je pense qu'à chaque fois qu'une équipe est dans une bonne période, tout le monde cherche les petites choses pour essayer de la déstabiliser", a déclaré le Monégasque à son arrivée à Mexico. "Mais ce n'est pas le cas. Je pense que nous sommes très confiants en interne quant au fait qu'il n'y a aucun problème avec ça, donc ça ne nous affecte pas."

Ferrari imbattable à Mexico ?

Aileron arrière de la Ferrari SF90

Avant le début du week-end, Max Verstappen a déjà planté le décor en faisant de Ferrari le grandissime favori. Aux yeux du Néerlandais, la Scuderia sera tout simplement imbattable sur un circuit où il est pourtant parvenu à faire triompher sa Red Bull lors des deux dernières éditions. Une performance qu'il ne se sent pas en mesure de rééditer à la régulière.

"Du côté de Ferrari, au fil de l'année ils ont gagné toujours plus en puissance", fait-il remarquer. "Je pense que c'est très dur de les battre, pour être franc ; même si l'on a une voiture qui est une demi-seconde plus rapide, ça reste presque impossible de les battre en qualifications. Comme on peut le voir avec Mercedes, ils ont la meilleure voiture par rapport à eux, mais il leur en manque quand même en qualifications. La différence de vitesse qu'ils ont est dingue."

Interrogé sur la provenance de ce gain de puissance dans les rangs de l'écurie de Maranello, Verstappen confie ne pas en avoir la moindre idée. "Sinon nous aurions bien sûr fait pareil sur notre moteur", lance-t-il. "Nous continuons à redoubler d'efforts de notre côté et à trouver plus de puissance, mais le déficit est vraiment important. Quand on regarde par rapport à Mercedes et Renault, je pense que nous sommes costauds, il ne nous manque pas vraiment tant que ça. Mercedes roule évidemment avec davantage d'appui que nous, mais nous sommes proches d'eux, alors j'imagine que c'est déjà un bel accomplissement."

Article suivant
Hamilton n'a "aucun intérêt" pour la Formule E et répond aux critiques

Article précédent

Hamilton n'a "aucun intérêt" pour la Formule E et répond aux critiques

Article suivant

Photos - Jeudi à Mexico

Photos - Jeudi à Mexico
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Mexique
Pilotes Charles Leclerc
Équipes Ferrari Races Boutique
Auteur Basile Davoine