Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
C
GP de l'Eifel
11 oct.
Course dans
22 jours
23 oct.
Prochain événement dans
34 jours
31 oct.
Prochain événement dans
42 jours
13 nov.
Prochain événement dans
55 jours
04 déc.
Prochain événement dans
76 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
83 jours

Charles Leclerc : "C'était de ma faute"

partages
commentaires
Par :

Après sa grosse sortie de piste du Grand Prix d'Italie, Charles Leclerc a indiqué avoir passé l'ensemble des tests médicaux et a endossé la responsabilité de cet accident.

La sortie de piste à la sortie de la Parabolique de Charles Leclerc a glacé le sang de beaucoup des téléspectateurs tant la violence du choc entre la Ferrari SF1000 et le mur de pneus a semblé violente et destructrice. Toutefois, grâce à l'immense sécurité en discipline reine, le Monégasque a pu s'extraire lui-même de sa monoplace et quitter la scène de son accident en courant.

Après une première visite au centre médical dimanche, automatiquement effectuée en raison de la violence du choc, Leclerc a annoncé ce lundi sur les réseaux sociaux qu'il avait eu le feu vert pour participer au Grand Prix de Toscane, au Mugello, ce week-end. "Tous les contrôles médicaux [ont été] faits. En forme et prêt à revenir dans la voiture vendredi au Mugello", a-t-il ainsi écrit.

 

L'incident est survenu dans le 24e des 53 tours du GP d'Italie, alors que le pilote de la Scuderia s'est soudainement retrouvé, à la faveur de son arrêt au stand avant le Safety Car, en position de jouer le top 5. Il s'est vite débarrassé des Alfa Romeo au moment de la relance et a tenté de suivre le rythme des pilotes le précédant, parmi lesquelles son ami et futur vainqueur Pierre Gasly (AlphaTauri) mais également Lance Stroll (Racing Point), futur troisième.

C'est au terme du premier tour sous drapeau vert qu'il a perdu l'arrière de sa Ferrari à la réaccélération dans la Parabolique, avant de contrebraquer pour tenter de la rattraper. La monoplace a alors immédiatement repris l'adhérence au moment de ce mouvement de volant et foncé droit vers le mur de pneus, le court bac à gravier ne permettant pas un ralentissement très important de la SF1000.

"J'ai juste perdu la voiture", a déclaré Leclerc sur l'incident. "C'est de ma faute et c'était une course très difficile pour être honnête, car j'ai eu beaucoup de mal sur le premier trains de [pneus] tendres. Ensuite, j'ai cru que nous avions été malchanceux avec le Safety Car mais, avec la fermeture de la pitlane, nous avons en fait été très chanceux. Et puis avec les pneus durs j'ai eu énormément de mal. J'ai essayé d'attaquer mais je l'ai perdue dans la Parabolique et me suis accidenté."

Italie 2020, un Grand Prix fort en stats !

Article précédent

Italie 2020, un Grand Prix fort en stats !

Article suivant

Lewis Hamilton lance sa propre équipe d'Extreme E

Lewis Hamilton lance sa propre équipe d'Extreme E
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Catégorie Course
Lieu Autodromo Nazionale Monza
Pilotes Charles Leclerc
Équipes Ferrari Races
Auteur Fabien Gaillard