Leclerc : 8e en qualifs, plus "réaliste" rythme de Ferrari

partages
commentaires
Leclerc : 8e en qualifs, plus "réaliste" rythme de Ferrari
Par :

Charles Leclerc juge que la huitième place de la SF1000 sur la grille de départ du GP du 70e Anniversaire donne une vision plus "réaliste" du rythme réel de la Ferrari actuellement.

Il y a une semaine, Charles Leclerc signait le quatrième temps des qualifications du GP de Grande-Bretagne et allait monter sur un podium plutôt inattendu (bien aidé par la crevaison tardive de Valtteri Bottas) après avoir passé l'intégralité de la course à une tranquille quatrième place. Ce week-end, pour la seconde épreuve à Silverstone, le Monégasque a constaté lors des essais que la Ferrari peinait avec les gommes plus tendres apportées par Pirelli.

Huitième en Q3, Leclerc n'a ainsi pas vraiment été surpris par ce résultat et le fait qu'il ne soit pas parvenu à faire aussi bien qu'au Grand Prix précédent. "Une surprise ? Non. Je pense que c'est une image un peu plus réaliste pour nous, honnêtement. Nous avons plus de mal que la semaine passée ici, surtout avec les pneus plus tendres."

Lire aussi :

"Il semble que nous soyons plus agressifs envers eux et nous n'arrivons même pas à terminer le tour complet de Q3 avec les pneus tendres. Ils s'effondrent pas mal dans le dernier secteur. J'y ai perdu pas mal de temps, donc il n'y a pas grand-chose à faire pour l'instant. C'est comme ça." 

Le choix d'un package à faible appui pourrait expliquer les difficultés à prendre soin des gommes. Mais pour Leclerc, ajouter plus d'appui mettrait la Scuderia en difficulté dans les lignes droites alors que les performances moteur sont en berne depuis le début de la campagne 2020. En tout cas, le double vainqueur de Grand Prix s'attend à nouveau à une course compliquée.

"La course va être très difficile. Il est difficile de finir le tour de qualifications, et il sera très difficile de rester avec les autres en course. Mais nous restons optimistes. Je vais faire de mon mieux et voir où nous terminons. Je pense que des pilotes vont prendre des risques et essayer de ne faire qu'un arrêt, alors que d'autres vont en faire deux. Je ne peux pas dire quelle stratégie nous allons choisir, mais nous avons analysé les données et nous sommes sûrs de la stratégie à adopter."

Avec Jonathan Noble et Giacomo Rauli 

Pour Verstappen, faire la Q2 en durs était une évidence

Article précédent

Pour Verstappen, faire la Q2 en durs était une évidence

Article suivant

Lawrence Stroll s'en prend à Ferrari, McLaren, Renault et Williams

Lawrence Stroll s'en prend à Ferrari, McLaren, Renault et Williams
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du 70e Anniversaire
Catégorie Qualifs
Pilotes Charles Leclerc
Équipes Ferrari Races
Auteur Fabien Gaillard