Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
22 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
71 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
84 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
106 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
127 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
141 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
155 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
183 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
190 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
204 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
211 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
239 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
246 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
260 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
274 jours

Leclerc ne se met "pas la pression" pour une première victoire

partages
commentaires
Leclerc ne se met "pas la pression" pour une première victoire
Par :
18 juil. 2019 à 13:11

Proche du Graal à deux reprises, Charles Leclerc n'a pas encore connu le succès en Formule 1. L'attente perdure pour le pilote Ferrari, convaincu que son tour viendra tôt ou tard.

Promu chez Ferrari dès sa deuxième saison en Formule 1, Charles Leclerc est également passé à deux doigts d'une première victoire lors de son deuxième Grand Prix en rouge. À Bahreïn, le Monégasque avait fait tout ce qu'il fallait, mais son moteur l'avait trahi et en avait décidé autrement. Fin juin, c'est en Autriche qu'il a flirté avec ce premier succès, s'inclinant finalement face à un Max Verstappen offensif à deux tours de l'arrivée. L'affrontement avec le Néerlandais a d'ailleurs connu un deuxième acte à Silverstone, mais ce n'était pas pour la gagne.

Lire aussi:

"Nous avons fait toutes nos années de karting ensemble", rappelle Leclerc dans une interview accordée à CNN. "Puis nous avons pris des chemins différents, mais en karting nous nous sommes battus l'un contre l'autre pendant de nombreuses années. Nous retrouver aujourd'hui, dans deux écuries de Formule 1, c'est une bonne chose. C'est ce que j'ai toujours voulu faire. Alors être enfin ici et me battre contre les meilleurs pilotes du monde, c'est un rêve que j'ai depuis que je suis petit."

Bien qu'ayant enclenché une dynamique très intéressante avec à la clé quatre podiums consécutifs, Leclerc court encore après cette première victoire en F1. Néanmoins, il refuse d'en faire l'objet d'une pression inutile. "Je ne me mets aucune pression", assure-t-il dans une interview accordée à CNN. "Je travaille vraiment aussi dur que possible pour la décrocher aussi vite que possible, mais vous dire quand, je ne sais pas. Une chose est sûre, je fais de mon mieux pour que ça arrive le plus rapidement possible." Il s'agirait alors de la première pierre vers un objectif futur qui, lui, est clairement établi : "Devenir Champion du monde. C'est un rêve depuis que je suis enfant, tout comme c'en était un d'arriver en Formule 1. Mais maintenant que je suis là, c'est bien sûr d'être Champion du monde, mais la route est encore longue." 

Après une première saison remarquable et remarquée chez Sauber, Leclerc a rapidement convaincu Ferrari de lui faire confiance pour succéder à Kimi Räikkönen. Au sein de la Scuderia, le pilote de 21 ans a semblé s'adapter rapidement, mais être un pilote de l'écurie au Cheval Cabré reste une expérience à part. "On a beaucoup plus de soutien à travers le monde quand on est chez Ferrari, c'est assez fou", souligne-t-il. "Mais aussi à l'intérieur de l'équipe. La manière dont ils poussent chaque détail, le nombre de personnes impliquées, c'est énorme ! C'est assez difficile [de donner tous les noms] mais tout le monde est très sympa. J'ai été très, très bien accueilli ici mais c'est difficile de travailler avec autant de monde au début."

Charles Leclerc, Ferrari SF90, devant Max Verstappen, Red Bull Racing RB15
Article suivant
Règlement 2021 : Brawn inflexible face à certaines "absurdités"

Article précédent

Règlement 2021 : Brawn inflexible face à certaines "absurdités"

Article suivant

Alonso écarte l'envie de revenir en F1 l'an prochain

Alonso écarte l'envie de revenir en F1 l'an prochain
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Charles Leclerc
Équipes Ferrari Races Boutique
Auteur Basile Davoine