Leclerc : Ferrari et moi allons "surmonter" nos faiblesses

Pour Charles Leclerc, la Scuderia Ferrari surmontera les difficultés qui lui ont coûté cher dans la lutte pour le titre lors de cette saison 2022, tout comme elle a réussi à gommer ses faiblesses des dernières saisons de F1.

Leclerc : Ferrari et moi allons "surmonter" nos faiblesses

Charles Leclerc a été l'un des acteurs majeurs de la première partie de saison 2022, le Monégasque bénéficiant pour la première fois depuis son arrivée en F1 d'une monoplace pour jouer le titre. Au terme du troisième Grand Prix de la campagne, il comptait 46 points d'avance sur Max Verstappen et était à la tête de deux victoires, pendant que son rival subissait deux pannes.

Quasiment quatre mois plus tard, c'est un euphémisme de dire que la dynamique s'est inversée : Leclerc n'a remporté qu'une seule course de plus, en Autriche, puis a vu son avance fondre et le Néerlandais, qui compte huit succès au total, creuser un écart qui culmine à ce jour à 80 points alors qu'il ne restera plus que neuf courses au retour de la trêve.

"Que ce soit dans les hauts ou les bas, il n'y a pas eu de course sans émotions", a déclaré Leclerc pour la BBC au moment de tirer le bilan des 13 premières épreuves de la saison. "C'est soit la victoire, soit mener et puis des problèmes surviennent ou autre. Donc ça a été une première partie de saison avec pas mal de choses qui se sont passées."

S'il se satisfait de voir que Ferrari a au moins renoué avec la victoire après deux saisons difficiles, il espère bien que la seconde partie de l'année sera meilleure : "Tout d'abord, c'était incroyable de voir que nous avons finalement recommencé à nous battre pour les victoires. D'un autre côté, nous n'avons pas réussi à maximiser tout le potentiel que nous avions. Et ce n'est pas génial. Nous avons encore la deuxième partie de la saison pour nous rattraper, je l'espère, et je vais pousser au maximum. Mais les dernières courses ont été un peu difficiles."

Ferrari n'a pas toujours su correctement lire les stratégies des GP cette saison

Ferrari n'a pas toujours su correctement lire les stratégies des GP cette saison

En France, une erreur de pilotage alors qu'il était en tête a entraîné une sortie de piste et un abandon. En Hongrie, au contraire, c'est une mauvaise décision stratégique de son écurie qui a coûté la victoire, ou au moins un podium, au #16. Deux épreuves symboles des difficultés de Ferrari, qui n'a par ailleurs pas été au top sur le plan de la fiabilité avec également deux abandons alors que Leclerc était en tête, en Espagne et en Azerbaïdjan.

Mais ce qui frappe surtout, c'est la multiplication des situations dans lesquelles la stratégie de la Scuderia a eu tendance à coûter très cher à son pilote, notamment à Monaco ou en Grande-Bretagne, où le podium – au minimum – a à chaque fois été perdu. "Disons que nous savons que nous devons travailler sur ce point", a admis Leclerc. "Nous voulons absolument tout faire pour nous améliorer dans chaque chose que nous faisons, et évidemment en regardant la première partie de cette saison, il y a eu des problèmes de stratégie, il y a eu des problèmes de fiabilité et il y a eu des erreurs de pilotage."

"Sur la fiabilité et la stratégie, nous travaillons extrêmement dur pour nous améliorer. Et après une erreur, nous suivons toujours exactement le même processus, qui consiste à essayer d'analyser d'où viennent les erreurs, pourquoi nous avons pris la mauvaise décision à un certain moment de la course, afin d'avancer. Dès que nous comprenons une erreur, alors nous pouvons passer à autre chose."

En dépit des coups durs, Leclerc affirme avoir "confiance" dans le fait que son équipe et lui vont progresser dans tous ces domaines. Quand il lui a été demandé sur quoi reposait cette confiance, il a répondu : "La façon dont nous travaillons, parce que je sais à quel point il a été difficile ces dernières années de revenir là où nous sommes."

"Et je sais que nous sommes arrivés à ce niveau parce que pendant deux ans nous avons travaillé sur les faiblesses de la voiture. Nous avons encore des points faibles et nous devons travailler dessus. Mais si nous travaillons aussi bien que nous l'avons fait ces deux dernières années sur les autres faiblesses, je suis sûr que nous les surmonterons."

Lire aussi :
partages
commentaires

Related video

Horner loue "l'une des meilleures prestations" de Verstappen
Article précédent

Horner loue "l'une des meilleures prestations" de Verstappen

Article suivant

McLaren veut se séparer de Ricciardo au profit de Piastri

McLaren veut se séparer de Ricciardo au profit de Piastri