Leclerc : Le pilotage dans les virages lents changera en 2022

D'après Charles Leclerc, les kilos supplémentaires pris par les monoplaces 2022 obligeront les pilotes à modifier leur approche dans les virages à faible vitesse.

Leclerc : Le pilotage dans les virages lents changera en 2022

Cette année, un nouveau Règlement Technique est mis en place, avec pour objectif de réduire les perturbations aérodynamiques empêchant aujourd'hui les monoplaces de se suivre de près en piste. Au-delà du design, les nouvelles F1 seront équipées de roues 18 pouces et d'un châssis plus lourd, lié à des changements au niveau de la sécurité. Par conséquent, leur poids devrait augmenter de 40 kilos.

Les premiers tours de roue auront lieu en février, lors des essais de présaison, toutefois les pilotes ont d'ores et déjà eu un aperçu de leur nouvelle monture sur les simulateurs. Interrogé par Motorsport.com sur ses premières impressions, Charles Leclerc a indiqué que les sensations au volant de la prochaine Ferrari "ne faisaient que s'améliorer à chaque séance de simulateur".

"C'est positif pour l'instant car cela montre que nous travaillons dans la bonne direction, le feeling est meilleur à chaque fois que je vais [au simulateur]", a-t-il ajouté. "C'est agréable. Nous verrons ensuite où nous nous situons une fois que nous aurons pris part aux essais [de pré-saison] avec tout le monde."

Leclerc a également révélé que le gain de poids ne passait pas inaperçu, tout particulièrement dans les virages à faible vitesse : "[La F1 de 2022] est plus lourde, bien plus que la voiture de cette année. On le sent principalement dans les virages lents. Ça nous oblige pas mal à changer le style de pilotage pour ces virages, parce que la voiture est plus lourde. Dans les virages rapides, je dirais que le pilotage est un peu plus similaire."

Une F1 répondant à la nouvelle réglementation a été dévoilée plus tôt dans l'année

Une F1 répondant à la nouvelle réglementation a été dévoilée plus tôt dans l'année

Pierre Gasly, qui a roulé dans le simulateur AlphaTauri, s'est montré plus nuancé sur la question du poids. Selon le Français, le comportement de sa prochaine monture n'est pas aussi bon que celui de l'actuelle. "Tout est légèrement pire, le freinage, l'entrée [en virage], les vitesses hautes, les vitesses faibles", a-t-il énuméré. "La voiture est plus lourde, donc forcément les sensations ne seront pas bonnes à petite vitesse. Mais c'est un peu de tout. Nous ne perdrons pas cinq secondes évidemment, mais quelques-unes."

Le principal objectif des nouvelles règles est de rapprocher le peloton, mais Gasly craint que les équipes de pointe conservent leur avantage de performance. "J'espère vraiment que [le peloton sera plus compact], même si je redoute que cela ne se produise pas", a-t-il expliqué à ce sujet.

"J'espère me tromper mais les voitures seront plus lentes et plus lourdes. Globalement, sur une voiture de course, l'équilibre ne sera pas aussi bon, nous aurons plus de difficultés. Nous verrons l'année prochaine. Je pense que [les équipes] trouveront tellement de performance tout au long de l'année que la situation sera très différente après quelques courses seulement."

Lire aussi :

partages
commentaires
Bilan 2021 - Esteban Ocon, patience et danse hongroise
Article précédent

Bilan 2021 - Esteban Ocon, patience et danse hongroise

Article suivant

Button compte passer plus de temps avec les pilotes Williams en 2022

Button compte passer plus de temps avec les pilotes Williams en 2022
Charger les commentaires