Leclerc en pole : "La voiture était incroyable"

Charles Leclerc savoure sa deuxième pole position en Formule 1, mais il est logiquement déjà tourné vers la course de dimanche, avec en ligne de mire un premier succès dans la catégorie reine.

Leclerc en pole : "La voiture était incroyable"

Sur le podium lors des deux derniers Grands Prix, Charles Leclerc est-il en train de construire une dynamique précieuse ? Le Monégasque a fait un pas de plus dans ce sens ce samedi, en dominant la séance de qualifications du Grand Prix d'Autriche de la tête et des épaules. Déjà le plus rapide lors des essais libres, le pilote Ferrari a su saisir sa chance sans trembler, signant la pole provisoire en Q3 avant d'enfoncer le clou dans sa dernière tentative. À la clé, le record de la piste du Red Bull Ring en 1'03"003 et surtout une deuxième pole position en carrière après celle obtenue à Bahreïn au début de la saison.  

Lire aussi:

"La voiture était incroyable", lâche Leclerc, grisé par une séance durant laquelle tout s'est passé à merveille. "C'était un énorme plaisir de piloter cette voiture à la limite, et je suis très heureux de décrocher la pole position." Une joie partagée par le clan Ferrari, mais qui contraste néanmoins avec la soupe à la grimace dans le garage voisin de Sebastian Vettel, dont la SF90 est restée clouée au stand durant la Q3 en raison d'un probable problème de pression d'air. 

Le lendemain de sa première pole, à Sakhir, Leclerc avait livré une course quasi parfaite avant d'être trahi par sa mécanique à une dizaine de tours de l'arrivée, sauvant tout de même un podium. Cette fois-ci, il espère évidemment que la mésaventure ne se reproduira pas, mais le chemin est encore long. Car la Scuderia a notamment fait un choix stratégique différent de Mercedes en Q2, privilégiant les pneus tendres, qui seront chaussés au départ du Grand Prix dimanche, quand Hamilton, Verstappen et Bottas seront en mediums. Une décision assumée et cohérente avec ce que Ferrari a observé vendredi sur les longs relais. 

Lire aussi:

"De par ce que l'on a testé en EL2, nous sommes plutôt contents du choix que nous avons fait", assure Leclerc. "Nous verrons demain. Ce sera très difficile pour nous, car il fait très, très chaud dans la voiture. C'est dur aussi pour l'auto, tout est question de gestion et j'espère que ça se passera bien demain."

 

partages
commentaires
La grille de départ du Grand Prix d'Autriche

Article précédent

La grille de départ du Grand Prix d'Autriche

Article suivant

Hamilton : Nous ne sommes pas dans le rythme de Ferrari

Hamilton : Nous ne sommes pas dans le rythme de Ferrari
Charger les commentaires