Sauber brille, Leclerc sort un "tour surprise"

partages
commentaires
Sauber brille, Leclerc sort un
Par : Benjamin Vinel
11 nov. 2018 à 12:00

Sauber a placé ses deux monoplaces dans le top 8 en qualifications au Grand Prix du Brésil, lors d'une séance marquée par la prouesse de Charles Leclerc en Q2.

Charles Leclerc, Sauber C37 dans le Parc Fermé
Charles Leclerc, Sauber
Marcus Ericsson, Sauber C37
Marcus Ericsson, Alfa Romeo Sauber C37
Marcus Ericsson, Sauber
Marcus Ericsson, Sauber C37

À quelques instants du terme de la Q2, Charles Leclerc était dans la zone rouge et semblait condamné à y rester, une faible pluie rendant difficile les améliorations. Le Monégasque lui-même semblait peu optimiste à la radio, mais lorsque son ingénieur lui a suggéré de jeter l'éponge et de rentrer au stand, Leclerc a néanmoins lancé un ultime tour rapide.

Alors chaussé de pneus déjà utilisés lors d'un run précédent, sur lesquels il y avait un léger plat, le pilote Sauber a tiré son épingle du jeu et s'est hissé à la huitième place – trois dixièmes devant Kevin Magnussen, qu'il a éjecté du top 10, et deux dixièmes et demi devant son coéquipier Marcus Ericsson.

"En termes de tour surprise, c'est sans aucun doute le numéro 1, parce que je ne m'y attendais même pas", reconnaît Leclerc, ravi.  

Lire aussi:

"À vrai dire, si j'avais jugé l'adhérence, j'aurais dit de rester au stand, parce qu'elle était assez faible à certains endroits. Mais j'étais extrêmement satisfait du tour, je ne pense pas avoir jamais autant crié dans mon casque qu'en franchissant la ligne et en voyant que nous étions passés en Q3. C'était une grande surprise non seulement pour moi, mais aussi pour l'équipe et sûrement tous ceux qui regardaient à la télé. Personne ne s'y attendait. Je voulais juste un dernier essai, je n'aime pas abandonner, et même si je pensais que ce n'était probablement pas réaliste, je voulais juste essayer."

Leclerc n'est toutefois pas parvenu à réitérer sa performance dans la dernière phase des qualifications : "En Q3, j'ai commencé par un très bon chrono en pneus usés ; pas aussi bon qu'en Q2, mais très bon. Puis quand nous avons chaussé les pneus neufs, j'ai commis une erreur, et voilà."

Le meilleur résultat de la carrière d'Ericsson

Classé huitième, Leclerc a en effet été devancé au moment crucial par Marcus Ericsson, deux dixièmes plus rapide. Ce dernier, qui s'apprête à perdre son baquet en Formule 1, signe en effet le meilleur résultat de sa carrière. Le Suédois est particulièrement satisfait que les deux Sauber devancent la Haas de Romain Grosjean sur la grille.

Lire aussi :

"Je pense que Haas avait l'air un peu meilleur que nous ce week-end", juge Ericsson, "mais nous sommes parvenus à faire un pas en avant sur les réglages par rapport à la veille, ce qui nous a aidés – même en EL3 où nous étions un peu plus forts, bien que la séance n'ait pas été la meilleure qui soit. Puis nous avons ajusté ça en qualifications et sommes parvenus à être juste devant."

"Nous sommes compétitifs récemment, nous avons fait quelques Q3, notamment au Mexique. C'est tellement serré en milieu de tableau qu'on peut sortir en Q1 ou atteindre la Q3. J'ai réussi à faire un très bon tour à chaque segment. C'est génial. Le principal est que c'est un résultat très solide pour l'équipe d'avoir les deux voitures sixième et septième pour demain [grâce à la pénalité infligée à Daniel Ricciardo, ndlr]. Pour moi personnellement, c'est une grande réussite, et j'en suis très, très content."

Propos recueillis par Scott Mitchell

Article suivant
Mercedes : Ferrari clairement favori après son "gros pari"

Article précédent

Mercedes : Ferrari clairement favori après son "gros pari"

Article suivant

Pirelli dévoile les stratégies pour le GP du Brésil

Pirelli dévoile les stratégies pour le GP du Brésil
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Brésil
Catégorie Qualifications
Pilotes Charles Leclerc , Marcus Ericsson
Équipes Sauber
Auteur Benjamin Vinel