Leclerc : Les Qualifications Sprint, "une bonne chose" pour les pilotes

Charles Leclerc se réjouit de la mise en place des nouvelles Qualifications Sprint en Formule 1, expliquant qu'elles devraient permettre aux pilotes d'attaquer au maximum pendant l'intégralité de la course du samedi.

Leclerc : Les Qualifications Sprint, "une bonne chose" pour les pilotes

La Formule 1 va introduire cette saison des Qualifications Sprint lors de trois manches. Ces courses de 100 kilomètres, disputées le samedi, détermineront la grille de départ des Grands Prix du dimanche. Le premier essai grandeur nature aura lieu en juillet, lors du GP de Grande-Bretagne.

Pour l'heure, les équipes de Formule 1 doivent encore se familiariser avec les enjeux liés à la modification du format des week-ends de course. Et du côté des pilotes, ce changement les poussera à revoir leur approche des qualifications traditionnelles et à modifier leur façon de piloter, comme l'explique Charles Leclerc.

"En temps normal, nous avons un plan très clair tout au long du week-end, avec les trois séances d'essais libres", a indiqué le Monégasque. "Mais désormais, nous n'aurons qu'une seule séance d'essais et ensuite, directement, les qualifications. Personnellement, c'est quelque chose que j'aime car il y aura moins de temps pour se préparer avant les qualifications, [les pilotes] pourront faire une plus grosse différence que [maintenant].

Lire aussi :

"Pour les Qualifications Sprint, c'est très difficile à dire. Nous allons enfin pouvoir attaquer au maximum pendant toute la course, soit 100 kilomètres. Je pense que c'est une bonne chose pour nous, les pilotes. Mais ensuite, nous devrons voir si c'est une bonne chose pour le spectacle ou non. Au final, c'est ce qui compte le plus. Et puis la course du dimanche doit rester l'événement le plus important du week-end."

Les autres pilotes de la catégorie reine soutiennent également l'idée des Qualifications Sprint. "J'ai toujours dit que nous devons adapter le format selon les courses et les circuits", a commenté Lewis Hamilton. "Par exemple, à Monaco, où la course n'est pas forcément passionnante. Donc j'aime le fait que [la F1] soit ouverte d'esprit et fasse des changements. J'espère que le sport apprendra beaucoup de ces week-ends expérimentaux et reconsidérera le format de certaines courses à l'avenir."

En revanche, il existe aussi des sceptiques, l'un d'entre eux s'appelle Sebastian Vettel. Le pilote Aston Martin semble soutenir l'initiative à contrecœur. "[Les Qualifications Sprint] ont été adoptées, alors nous allons les essayer", a lancé le quadruple Champion du monde au micro de Sky Sport. "Le raisonnement derrière cela... il y a probablement deux façons de l'expliquer. La plus officielle est que cela devrait être plus passionnant. J'espère que ce sera le cas."

"S'il s'avère que c'est plus passionnant et que les gens aiment ça, peut-être devrons-nous nous adapter. S'ils n'aiment pas ça et que nous n'aimons pas ça non plus, alors il faudra revenir en arrière. Je suis généralement contre le fait de créer volontairement du désordre, sinon autant lancer des dés, mais nous verrons bien. Espérons que les voitures continuent de se rapprocher pour que nous n'ayons plus à penser à ce genre de choses."

partages
commentaires

Related video

Mercedes a une idée de la principale faiblesse de Red Bull
Article précédent

Mercedes a une idée de la principale faiblesse de Red Bull

Article suivant

Hamilton a plus appris sur Verstappen en Espagne qu'ailleurs

Hamilton a plus appris sur Verstappen en Espagne qu'ailleurs
Charger les commentaires