Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
21 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
70 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
83 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
105 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
126 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
140 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
154 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
182 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
189 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
203 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
210 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
238 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
245 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
259 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
273 jours

Leclerc assure l'essentiel, Vettel à un souffle de la pole

partages
commentaires
Leclerc assure l'essentiel, Vettel à un souffle de la pole
Par :
2 nov. 2019 à 22:32

Charles Leclerc et Sebastian Vettel redoutent un manque de rythme de Ferrari en course à Austin, après des qualifications extrêmement serrées.

Au terme d'un samedi plus compliqué que prévu, qui a débuté par une défaillance moteur lors de la dernière séance d'essais libres, Charles Leclerc devra se contenter d'une place en deuxième ligne sur la grille de départ à Austin. Le Monégasque, quatrième des qualifications, n'affiche pourtant qu'un dixième de retard sur le poleman Valtteri Bottas, mais les chronos étaient plus serrés que jamais sur le Circuit des Amériques ! 

Voir aussi :

Revenu à un ancien moteur suite à la fuite d'huile détectée plus tôt dans la journée sur sa monoplace, Leclerc mise désormais sur un bon envol dimanche, tout en sachant que les Ferrari pourraient de nouveau se montrer en difficulté sur le plan des longs relais. 

"C’était très très serré", constate Leclerc au micro de Canal+. "Après ça n’a pas été un week-end facile de mon côté malheureusement. Mais je pense que c’est quand même positif, on part deuxième et quatrième, on s’attendait peut-être un petit peu à mieux après les essais libres. Mais Mercedes et Red Bull étaient plutôt bien. Il faut prendre un bon départ et garder la tête, ça ne va pas être facile mais c’est le plan. On sait très bien qu’on est un petit peu moins bien en course, mais il faut tout donner au départ."

Ces écarts resserrés, Sebastian Vettel en a fait les frais, échouant à 12 millième seulement de la pole position. "C'était passionnant car nous sommes tous très proches, je pensais en avoir un petit peu plus sous le pied", reconnaît le quadruple Champion du monde, qui n'a pas réussi à améliorer lors de sa deuxième tentative en Q3. "Je pense avoir fait deux tours corrects, il m'a manqué quelques centièmes, il y en a toujours quelque part, mais dans l'ensemble je suis satisfait. J'espère prendre un bon départ et faire une bonne course."

Sebastian Vettel, Ferrari SF90

Article suivant
La grille de départ du GP des États-Unis

Article précédent

La grille de départ du GP des États-Unis

Article suivant

La FIA répond à une question de Red Bull sur le débitmètre

La FIA répond à une question de Red Bull sur le débitmètre
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP des États-Unis
Catégorie Qualifs
Lieu Circuit of the Americas
Pilotes Charles Leclerc
Équipes Ferrari Races Boutique
Auteur Basile Davoine