Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Selon Leclerc, lutter contre une seule Ferrari a aidé Mercedes

partages
commentaires
Selon Leclerc, lutter contre une seule Ferrari a aidé Mercedes
Par :
9 sept. 2019 à 16:00

Charles Leclerc a déclaré que le fait d'avoir été la seule Ferrari en tête du Grand Prix d'Italie a permis à Mercedes d'appliquer un "jeu" stratégique après le tête-à-queue de Sebastian Vettel.

Sebastian Vettel a fait un tête-à-queue alors qu'il occupait la quatrième place en début de course à Monza, et a percuté Lance Stroll en tentant de reprendre la piste, ce qui a laissé Charles Leclerc seul en tête à devoir se défendre des attaques de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas. Mercedes a séparé les stratégies de ses pilotes et Hamilton a mis la pression à Leclerc jusqu'au milieu de la course après avoir tenté l'undercut, tandis que Bottas a prolongé son premier relais de plusieurs tours et s'est rapproché en fin de course avec des pneus plus frais.

Lire aussi :

"Je pense que la stratégie était bonne", a déclaré Leclerc, à qui Ferrari a chaussé des gommes dures face aux pneus mediums des Mercedes. "Évidemment, nous étions dans une situation difficile car nous avions les deux Mercedes derrière et j'étais dans la seule Ferrari. Ils ont pu jouer le jeu de laisser une voiture en piste et de s'arrêter plus tôt avec l'autre. C'était très compliqué mais au final, je pense qu'on a fait le bon choix avec les durs."

Leclerc reconnaît que Vettel a été malchanceux de se trouver en dernière place du quatuor en début de course, car le quadruple Champion du monde aurait dû être mieux qualifié mais n'a pas pu signer de chrono en qualifications en profitant de l'aspiration. L'Allemand a fait partie de la majorité des pilotes qui n'ont pas eu de deuxième tour lors de la séance qualificative à cause de la manière grotesque dont la séance s'est terminée.

Interrogé sur les difficultés apportées par l'absence de Vettel en soutien, Leclerc poursuit : "De toute évidence, c'est toujours une situation plus simple lorsque l'on a deux voitures au lieu d'une. Mais Seb a été très malchanceux [en qualifications], il n'a pas pu faire le tour lors du second relais de la Q3. Je suis sûr que ça se passera mieux lors des prochaines courses."

Lire aussi :

Le Monégasque est passé au "Plan B" durant la course, ce qui consistait "simplement en un plus long premier relais", comme le confirme le directeur de Ferrari, Mattia Binotto. La décision de chausser des gommes dures a été prises lorsque Ferrari a analysé les données récoltées durant le premier relais.

"La dégradation à la fin du relais [en pneus tendres] n'était pas critique, mais elle était présente", explique Binotto. "Nous savions qu'en mettant les pneus durs, nous aurions un meilleur rythme en fin de course. Avec les autres en mediums, nous savions que le premier tour après l'arrêt au stand serait difficile. Cela a été un point clé pour la victoire. Je pense que le choix était courageux, mais que c'était le bon."

Hamilton est tombé à la troisième place en fin de course et pense qu'il aurait terminé deuxième s'il avait chaussé des gommes dures dans le deuxième relais, plutôt que des mediums, mais qu'il n'aurait pas battu Leclerc : "J'ai demandé le matin si je pouvais prendre les pneus durs et ils m'ont dit 'non'", a déclaré le Britannique. "Ils ont dit ça car nous ne les avions pas essayés et nous ne savions pas s'ils étaient assez rapides. Le pneu tendre était rapide mais j'ai dit qu'il allait potentiellement s'effondrer."

Article suivant
Binotto explique pourquoi il a "pardonné" Leclerc à l'arrivée

Article précédent

Binotto explique pourquoi il a "pardonné" Leclerc à l'arrivée

Article suivant

Mercedes n'a pas "limité" ses moteurs malgré les inquiétudes

Mercedes n'a pas "limité" ses moteurs malgré les inquiétudes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Lieu Autodromo Nazionale Monza
Pilotes Charles Leclerc
Équipes Ferrari Races Boutique
Auteur Scott Mitchell