La légende du Mans à l'honneur au Grand Prix d'Autriche

partages
commentaires
La légende du Mans à l'honneur au Grand Prix d'Autriche
Par : Basile Davoine
3 juil. 2017 à 18:30

Chaque année depuis son retour au calendrier de la Formule 1, le Grand Prix d'Autriche et le théâtre d'une parade de voitures de légende.

#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#1 Porsche Team Porsche 919 Hybrid: Timo Bernhard, Mark Webber, Brendon Hartley
#22 Martini Racing Team Porsche 917K: Helmut Marko, Gijs van Lennep
#23 Porsche KG Salzburg Porsche 917K: Hans Herrmann, Richard Atwood
Drapeau à damier pour Pierluigi Martini, Yannick Dalmas, Joachim Winkelhock, BMW V12 LMR
Yannick Dalmas, 1999 BMW V12 LMP
#8 Audi Sport Team Joest Audi R18: Lucas di Grassi, Loic Duval, Oliver Jarvis
#7 Audi Sport Team Joest Audi R18: Marcel Fassler, Andre Lotterer, Benoit Tréluyer

Le week-end prochain, c'est une collection de neuf autos ayant brillé aux 24 Heures du Mans qui prendront la piste sur le Red Bull Ring. Mark Webber pilotera à cette occasion une Porsche 919 Hybrid LMP1.

"Ce n'est pas la peine de présenter Le Mans", souligne l'Australien, qui a couru en Endurance ces trois dernières années, avant de mettre un terme à sa carrière. "C'est l'une des plus grandes courses du monde et c'est un test de 24 heures sensationnel pour l'homme et la machine. C'est un moment marquant pour moi dans l'année de pouvoir piloter durant la parade des légendes cette voiture particulière, qui me procure tellement de souvenirs fantastiques."

Aujourd'hui conseiller spécial de Red Bull, Helmut Marko pilotera quant à lui une Porsche 917K de 1970. Le modèle 1971, avec lequel il s'était imposé dans la Sarthe aux côtés de Gijs van Lennep, n'est pas apte à rouler mais sera exposé dans la Fan Zone du circuit autrichien.

"C'était une voiture de rêve quand tout fonctionnait bien", se souvient Marko. "Elle était très sensible au vent. Je regardais les drapeaux à l'extérieur pour compenser au niveau de la direction dans les lignes droites. Après la course, je ne pouvais même pas tenir un téléphone car j'avais une crampe à la main gauche en raison des changements de vitesse. J'avais des cloques au pied gauche en raison de la chaleur de la pédale, mais c'était un sentiment phénoménal de gagner."

Tom Kristensen, neuf fois vainqueur des 24 Heures du Mans et régulièrement présent sur les Grands Prix en tant que commissaire-pilote pour la FIA, participera également à l'événement à bord de l'Audi R18 de 2016. Gerhard Berger prendra pour sa part le volant de la BMW V12 LMR qui s'était imposée en 1999, et qui avait marqué son premier succès dans un rôle de management après sa retraite de pilote, prise à l'issue de la saison 1997.

"La victoire a toujours été un moment très émouvant pour moi", souligne-t-il. "Depuis ce jour, j'étais toujours enthousiaste à chaque fois que je voyais la voiture quelque part. J'ai toujours voulu piloter moi-même cette voiture un jour, et je peux enfin exaucer ce vœu."

Jean Alesi pilotera une Ferrari 512S de 1969, tandis que Neel Jani sera aux commandes d'une Porsche 936 de 1981. Hans-Joachim Stuck et Dieter Quester seront à bord respectivement d'une Porsche 962c et d'une BMW 3.0 CSL. Enfin, la Bentley Speed 8 victorieuse au Mans en 2003 sera confiée à Guy Smith.

Prochain article Formule 1
Grosjean, Haas et le sujet sensible du freinage

Previous article

Grosjean, Haas et le sujet sensible du freinage

Next article

Vettel fait son mea culpa

Vettel fait son mea culpa
Load comments