Les commissaires sanctionnent Verstappen sur la grille

Le pilote Toro Rosso a écopé d’une pénalité de trois places sur la grille de départ du Grand Prix du Japon. 

Max Verstappen avait stoppé sa voiture après l’épingle à la fin de la Q1, suite à un problème mécanique. Malgré son huitième chrono, il n’avait pas pu prendre part à la suite de la séance. Provoquant le déploiement d’un drapeau jaune, cela a également empêché les pilotes qui le pouvaient d’améliorer dans leur dernière tentative chronométrée. 

Initialement quinzième sur la grille de départ, le Néerlandais s’élancera finalement depuis le dix-huitième rang. Les commissaires l’ont sanctionné d’une pénalité de trois places, estimant qu’il n’avait pas rangé sa monoplace dans une position suffisamment sûre. 

"La voiture n°33 a subi une soudaine perte de puissance à la sortie du virage 11 ; le pilote est allé initialement vers la gauche de la piste pour se placer dans une position sûre, avant de bouger de nouveau vers la droite, sur la trajectoire de course, où il s’est arrêté", notent les commissaires. "Cela a causé un double drapeau jaune qui a gêné les pilotes qui suivaient."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Circuit Suzuka
Pilotes Max Verstappen
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités
Tags pénalité, sanction, suzula