Les consignes d'équipe sont désormais bannies chez Ferrari

Maurizio Arrivabene a exclu toute idée d'employer des consignes d'équipe et a réaffirmé son intention de conserver l'équité entre ses pilotes.

Le directeur de la Scuderia Ferrari, qui a souvent eu recours aux ordres radio par le passé, a indiqué que cette époque était révolue et que la politique sur ce point avait changé depuis son arrivée.

Malgré l'excellent début de saison de Sebastian Vettel, auteur de deux podiums et victorieux à Sepang, Ferrari ne donnera pas sa préférence à l'Allemand et continuera de soutenir pleinement Kimi Räikkönen. Une approche déjà expliquée par Arrivabene, confiant le besoin de soutien du Finlandais.

"Nous lui donnerons tout le soutien nécessaire, et je ne veux plus entendre parler de consignes d'équipe", a insisté Arrivabene auprès d'Autosprint. "Quand je suis arrivé à Maranello, j'ai vu les anciennes règles d'engagement et j'ai fait certains changements en présence des deux pilotes et de leurs ingénieurs de course, donc tout le monde est informé. La seule règle en vigueur est celle des mathématiques."

Malgré sa victoire en Malaisie, Ferrari ne pense pas pouvoir battre Mercedes sur la longueur du championnat mais espère s'en rapprocher au fil des courses. En attendant, prendre le maximum de points avec les deux pilotes est la mission capitale pour installer l'équipe italienne durablement à la deuxième place du championnat constructeurs. 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités
Tags arrivabene, consignes, radio