Les créanciers de Vijay Mallya resserrent l'étau

Vijay Mallya, propriétaire de l'équipe Force India, se voit limité dans ses déplacements internationaux par la Justice, dans le cadre des procédures en cours contre son ancienne compagnie aérienne Kingfisher

Vijay Mallya, propriétaire de l'équipe Force India, se voit limité dans ses déplacements internationaux par la Justice, dans le cadre des procédures en cours contre son ancienne compagnie aérienne Kingfisher.

La Cour de Mumbai a ainsi imposé à l'ex-milliardaire de tenir le Procureur informé de tous ses nombreux déplacements internationaux, et de soumettre un itinéraire détaillé de ses périples avec 48 heures d'avance.

Une mesure prise par le FISC indien, qui contraint Mallya à également nommer deux garants pouvant témoigner de son activité lorsqu'il se trouve en déplacement international.

"Il s'agit d'un ordre significatif, qui envoie le bon message dans de telles affaires. Cela renforce le message selon lequel personne n'est au-dessus de la loi", a martelé l'avocat du département des taxes indien.

Kingfisher, qui a mis la clé sous la porte dans le dernier trimestre 2012, fait face à un consortium de près de 20 banques qui réclament leur argent. Mallya est une personnalité importante en Inde et fait également partie du Parlement indien. Les dettes de Kingfisher à l'égard du Gouvernement et de créanciers privés s'élève à 1.5 milliard de dollars.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Force India
Type d'article Actualités