Les discussions deviennent difficiles pour un GP à Las Vegas

Bernie Ecclestone a reconnu qu’il était devenu plus difficile de mettre en œuvre le projet d’organisation d’un Grand Prix à Las Vegas. 

Les discussions deviennent difficiles pour un GP à Las Vegas
Bernie Ecclestone
Un beau coucher de soleil à Las Vegas
Paysage de Las Vegas
Défilé sur le Strip de Las Vegas

Le grand argentier de la Formule 1 est désireux depuis de nombreuses années d’organiser un deuxième Grand Prix aux États-Unis. Après avoir échoué pour mettre en place à une épreuve à New York, Ecclestone a lancé des discussions avancées avec de potentiels promoteurs à Las Vegas. Néanmoins, le choix du lieu pour qu’une course soit organisée semble désormais constituer le cœur du problème et mettre un coup d’arrêt au projet. 

"Oui, nous avons un peu de mal", n’a pas caché Ecclestone dans le paddock de Sotchi le week-end dernier. "Je veux m’assurer que nous soyons sur le Strip, de façon à ce que lorsque les gens allument leur télévision, ils sachent immédiatement que c’est à Vegas."

En dépit de ces difficultés, le directeur général de la FOM a assuré que d’autres possibilités pouvaient être envisagées pour ajouter une deuxième épreuve américaine, en plus de celle disputée à Austin, sur le Circuit des Amériques. Et ce même si les échanges avec les promoteurs de Las Vegas n’aboutissaient pas : "Nous avons manqué New York de peu, mais il y a beaucoup de lieux dont nous parlons."

Monza toujours au point mort

Ecclestone a également fait un point rapide sur la situation du Grand Prix d’Italie à Monza, qui semble à nouveau bloquée. Le contrat du circuit italien arrive à terme après le Grand Prix 2016, et n’a toujours pas été renouvelé. 

"Cette année nous aurons une course, c’est certain. [Pour l’année prochaine], je ne sais pas", a-t-il prévenu. "Nous avons essayé de tout faire, mais ce sont des Italiens. Alors nous aurons probablement la réponse le jeudi avant [le Grand Prix]."

Propos recueillis par Jonathan Noble

partages
commentaires
Sainz juge sa pénalité de Sotchi contraire à l'esprit de la course

Article précédent

Sainz juge sa pénalité de Sotchi contraire à l'esprit de la course

Article suivant

Haas va décider cette semaine quel moteur utiliser à Barcelone

Haas va décider cette semaine quel moteur utiliser à Barcelone
Charger les commentaires